Les ventes dans l’e-commerce belge en hausse de 20%

Les ventes dans l’e-commerce  belge en hausse de 20%

Durant le mois de décembre 2013 l’e-commerce dans notre pays a généré un chiffre d’affaires de 285 millions d’euros, soit une hausse de 21% par rapport à la même période en 2012. Le chiffre d’affaires annuel est lui aussi en très nette progression.

16% du chiffre d’affaires annuel réalisé en décembre

BeCommerce, l’association belge des commerçants en ligne, a examiné les chiffres d’affaires de plus de 520 webshops (environ 80% du marché belge de l’e-commerce). De cette étude il ressort que les e-shops belges ont réalisé un chiffre d’affaires de 285 millions d’euros durant la période, ô combien importante, du  2 au 31 décembre. Il s’agit d’une augmentation de 50 millions d’euros par rapport au même mois en 2012. Ainsi le mois de décembre 2013 représente 15,8% du chiffre d’affaires annuel.


Malgré les circonstances économiques difficiles, le commerce en ligne en Belgique a le vent en poupe, estime BeCommerce. Sur l’ensemble de l’année 2013 le chiffre d’affaires global s’élève à 1,8 milliard d’euros, ce qui équivaut à une hausse de 18,4% par rapport aux 1,52 milliard d’euros générés en 2012.


La mode en tête, l’électronique en forte croissance

En 2013 dans l’e-commerce belge les articles de mode et les accessoires restent les produits les plus prisés, suivis de près par les produits  multimédias et électroniques  – qui enregistrent la plus forte croissance (+64%) – et  les jouets. Les ventes online de cosmétiques, quasi inexistantes en 2012, égalent celles d’articles hardware et software. Viennent ensuite les livres/CD/DVD et les objets de décoration.


«Nous assistons en outre à l’émergence de centres de distribution e-commerce belges qui arrivent en force sur le marché », explique Patricia Ceysens, présidente de BeCommerce. « Parmi eux, il y a Katoen Natie qui travaille notamment pour Snapstore by Cameleon et Vente-Exclusive.com, mais également Tailor Made Logistics, Belspeed et bien d’autres, qui ont leur carnet de commandes bien rempli. »


« Les perspectives de croissance et l’engouement des clients e-commerce belges mais aussi étrangers sont d’importants moteurs pour la création d’emplois en Belgique», conclut Ceysens.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

La plate-forme de mode About You débarque aux Pays-Bas et en Belgique

11/10/2017

Ce mardi le webshop de mode allemand About You a été officiellement lancé en Belgique et aux Pays-Bas. About You, le numéro deux du e-commerce de la mode en Europe, opérait déjà officieusement aux Pays-Bas.

Alibaba investit des milliards dans des magasins physiques

28/08/2017

Ces deux dernières années, l'e-commerçant chinois Alibaba a investi près de 7 milliards d’euros dans le retail physique.  Avec Hema Xiansheng, le groupe compte déjà 13 supermarchés en propre et a racheté le grand magasin de luxe Intime en janvier.

Alibaba dépasse les attentes

17/08/2017

Au premier trimestre de son exercice comptable le géant chinois du e-commerce Alibaba a dépassé les attentes des analystes : le chiffre d’affaires a progressé de plus de 55% et le bénéfice a doublé par rapport à l’année précédente.

Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Back to top