Lourde amende pour l’entreprise de vente par correspondance Lecturama | RetailDetail

Lourde amende pour l’entreprise de vente par correspondance Lecturama

Lourde amende pour l’entreprise de vente par correspondance Lecturama

Lecturama ainsi qu’un dirigeant de l’entreprise ont écopé d’une amende de près d’un million d’euros pour la facturation de commandes non désirées.  Entre 2006 et 2015, l’Inspection Economique a reçu pas moins de 592 plaintes de consommateurs belges.

Une belle passe Belgique - Pays-Bas

Ces dernières années, l’entreprise Lecturama qui vend des paquets hobby et collection, a contacté un grand nombre de consommateurs par télémarketing, en ligne ou par poste pour proposer, entre autres, des cours de photographie numérique, des manuels pour fabriquer ses propres bijoux et autres paquets pour compléter une collection.

 

Les consommateurs qui commandaient un paquet test à petit prix, se voyaient ensuite recevoir des paquets hobby et collection sans les avoir demandés mais avec facture. De plus, durant la vente téléphonique, il n’était pas expliqué clairement de quel produit il s’agissait et il était demandé indûment au client de signer une autorisation de prélèvement bancaire. Durant la période 2006-2015, l’Inspection Economique a reçu 592 plaintes à l’encontre de Lecturama.

 

Puisque Lecturama est une entreprise néerlandaise, c’est la Nederlandse Autoriteit Consument & Markt (ACM) qui est compétente. C’est pour cette raison que le SPF Economie a dévoilé les pratiques de Lecturama en Belgique à ses collègues néerlandais. En 2013, une demande formelle d’agir a été émise. Lecturama a finalement été condamné à une amende de 745.00 euros, en plus de 300.000 euros à l’encontre du dirigeant responsable de l’entreprise.

 

Le SPF Economie fait remarquer au consommateur qu’il n’est pas obligé de payer un paquet non-commandé, ni de le renvoyer. « Néanmoins, un grand nombre de consommateurs se laissent encore intimider, surtout par téléphone », semble-t-il.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.