Marks & Spencer abandonne la plate-forme d’Amazon

Marks & Spencer abandonne la plate-forme d’Amazon

Marks & Spencer a lancé un nouveau site web en Grande-Bretagne. Pour ce faire l’enseigne britannique a développé sa propre plate-forme et abandonne donc l’utilisation du logiciel d’Amazon.

Focus sur le contenu

Le développement du nouveau site de Marks & Spencer est en cours depuis longtemps et son lancement a été reporté plusieurs fois. L’idée de ce nouveau site est de créer l’impression d’un magazine, grâce à l’utilisation de photos plus grandes et une attention particulière au contenu. Ainsi le site sera supervisé par la journaliste de mode Nicola Copping (anciennement active au Financial Times) et proposera une rubrique ‘style & living’.


Comme l’a indiqué Laura Wade-Gery, Executive director multi-channel, dans RetailWeek, l’entreprise  par le biais de ce site web souhaite se profiler comme une sorte d’éditeur. L’objectif étant de convaincre les 14,5 millions de clients physiques, qui n’achètent pas en ligne chez Marks & Spencer, mais le font souvent sur d’autres webshops, de découvrir la gamme online de M&S. Au cours de l’exercice précédent les ventes online ont généré 13 % du chiffre d’affaires non-food, soit environ 800 millions d’euros.


D’ici peu les autres sites web internationaux de Marks & Spencer, tels que marksandspencer.eu, passeront eux  aussi à la nouvelle plate-forme, qui pour l’instant est utilisée uniquement pour la version britannique du site. L’initiative de M&S peut sembler étonnante, car de plus en plus de marques font la démarche inverse en optant pour une plate-forme d’Amazon.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top