Melijoe.com lève 9 millions d’euros pour devenir leader mondial

Melijoe.com lève 9 millions d’euros pour devenir leader mondial

Melijoe.com, webshop multimarques de mode enfantine de luxe, vient d’augmenter son capital de 9 millions d’euros. Un budget nécessaire pour réaliser l’ambitieux objectif  de l’e-tailer : devenir n°1 mondial de la mode pour enfants sur Internet.

Un webshop « comme un magazine »

« Melijoe opère comme un magazine où l’on peut trouver les plus grandes marques de mode enfantine et livre les commandes endéans les 24 à 48 heures partout dans le monde », explique Nathalie Christen-Genty, qui a lancé Melijoe.com en 2007. « Nous nous adressons à une clientèle de mamans soucieuses de la mode, tant pour elles-mêmes que pour leurs enfants. »


Aujourd’hui ce webshop atypique, géré depuis Paris, est disponible en six langues (pas encore en néerlandais)  et génère plus de la moitié de son chiffre d’affaires  hors France. Mais les ambitions de Christen-Genty ne s’arrêtent pas là : son objectif est de devenir numéro un mondial de la mode enfantine sur Internet, et ce d’ici 2017 !


Grâce à une injection de capital de Gimv

Pour atteindre cet objectif, l’e-tailer vient d’engranger 9 millions d’euros lors d’une levée de fonds dirigée par le fonds d’investissement Gimv et à laquelle a également participé l’actionnaire historique de Melijoe.com, CM-CIC Capital Privé.


« Melijoe est plus qu’un site d’e-commerce », affirme Gert Kerkstoel, partenaire chez Gimv. « Melijoe est considéré par ses fournisseurs – des marques de mode enfantine dans le haut de gamme – comme le site multimarques par excellence, qui reflète le mieux leur image et est perçu dans le monde entier comme un exemple au niveau du contenu. »


« Melijoe se profile en tant que partenaire stratégique de marques qui revoient en permanence leur stratégie en vue de répondre à la réalité multi-channel mondiale », poursuit Kerkstoel. « L’adaptation des canaux de distribution au nouveau comportement d’achat des consommateurs est loin d’être terminée et la mode enfantine est le parfait exemple de cette évolution. Nous tenons à soutenir Melijoe dans la réalisation de son objectif de devenir leader mondial du secteur. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top