Net-A-Porter réduit sa perte annuelle

Net-A-Porter réduit sa perte annuelle

Durant l’exercice 2012-2013 l’e-commerçant de luxe britannique Net-A-Porter a su réduire sa perte de 4 millions de livres sterling (environ 4,8 millions d’euros) par rapport  à l’exercice précédent. Tant le chiffre d’affaires que la marge bénéficiaire ont progressé, même si le groupe subit une concurrence de plus en plus forte.

Dans le rouge

Net-A-Porter, propriété du groupe de luxe suisse Richemont, a clôturé son année comptable 2012-2013 (prenant fin le 31 mars 2013) avec une perte de 23,2 millions de livres sterling, soit 28 millions d’euros. Un an auparavant l’e-tailer, actif depuis quatorze ans déjà, subissait une perte de 27 millions de livres sterling (près de 32,5 millions d’euros). En vendant davantage de vêtements au prix plein, l‘entreprise a su augmenter son chiffre d’affaires de 18% à 434 millions de livres sterling (522 millions d’euros) et sa marge bénéficiaire de 41,2% à 45,6%.


Malgré tout Net-A-Porter ressent une forte concurrence : non seulement venant des retailers de mode traditionnels qui connaissent une forte croissance, mais également de la part d’autres enseignes de luxe online. « Le groupe tente de contrecarrer ce risque de concurrence en attirant régulièrement de nouveaux designers et en améliorant tant la technologie que l’expérience online », explique l’e-commerçant.


Ces dernières années Net-A-Porter, qui dit accueillir 2,5  millions de visiteurs par mois, a ouvert des bureaux à New York, Shanghai et Hong Kong, ainsi qu’un troisième centre de distribution (à Hong Kong). A mois de mars l’e-tailer a lancé un webshop en français, en allemand et en chinois.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top