Net-A-Porter réduit sa perte annuelle

Net-A-Porter réduit sa perte annuelle

Durant l’exercice 2012-2013 l’e-commerçant de luxe britannique Net-A-Porter a su réduire sa perte de 4 millions de livres sterling (environ 4,8 millions d’euros) par rapport  à l’exercice précédent. Tant le chiffre d’affaires que la marge bénéficiaire ont progressé, même si le groupe subit une concurrence de plus en plus forte.

Dans le rouge

Net-A-Porter, propriété du groupe de luxe suisse Richemont, a clôturé son année comptable 2012-2013 (prenant fin le 31 mars 2013) avec une perte de 23,2 millions de livres sterling, soit 28 millions d’euros. Un an auparavant l’e-tailer, actif depuis quatorze ans déjà, subissait une perte de 27 millions de livres sterling (près de 32,5 millions d’euros). En vendant davantage de vêtements au prix plein, l‘entreprise a su augmenter son chiffre d’affaires de 18% à 434 millions de livres sterling (522 millions d’euros) et sa marge bénéficiaire de 41,2% à 45,6%.


Malgré tout Net-A-Porter ressent une forte concurrence : non seulement venant des retailers de mode traditionnels qui connaissent une forte croissance, mais également de la part d’autres enseignes de luxe online. « Le groupe tente de contrecarrer ce risque de concurrence en attirant régulièrement de nouveaux designers et en améliorant tant la technologie que l’expérience online », explique l’e-commerçant.


Ces dernières années Net-A-Porter, qui dit accueillir 2,5  millions de visiteurs par mois, a ouvert des bureaux à New York, Shanghai et Hong Kong, ainsi qu’un troisième centre de distribution (à Hong Kong). A mois de mars l’e-tailer a lancé un webshop en français, en allemand et en chinois.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: