Netflix débarque en Belgique et aux Pays-Bas avant la fin de l’année

Netflix débarque en Belgique et aux Pays-Bas avant la fin de l’année

Netflix, le service américain de vidéo à la demande, projetterait de se lancer sur le marché belge encore cette année. Mais avant la Belgique, l’opérateur compte d’abord s’implanter aux Pays-Bas et en France d’ici quelques mois.

Concept similaire à Spotify, mais pour vidéos

Aux USA, Netflix propose, pour un tarif de 7,99 dollars par mois (environ 6,4 euros),   l’accès illimité à une vaste vidéothèque comprenant  quelque 10.000 films et 3.000 séries télévisées, visionnables sur PC, tablettes ou téléviseurs avec connexion Internet. Le ‘Spotify de la vidéo’ compte déjà près de 30 millions d’abonnés payants et recherche de nouveaux débouchés à l’étranger, notamment en Belgique.


« D’ici la fin de cette année, Netflix s’installera en Belgique, du moins c’est ce que déduisent certains insiders sur base d’offres d’emplois émises par l’entreprise », lit-on sur Bloovi.be, un site destiné au secteur internet. Selon ces petites annonces Netflix rechercherait des candidats « capables de traduire l’expérience de Netflix pour des marchés locaux ; et ce en turc, en néerlandais, en hindi, en français et en coréen. »


De son côté, Jo Caudron, pionnier en matière d’internet, a appris « via une source collaborant à l’implémentation de Netflix en Belgique », que l’opérateur américain « s’installerait d’abord aux Pays-Bas et en France, avant de s’implanter en Belgique. »  Actuellement Netflix est déjà actif en Europe : en Irlande, au Royaume-Uni, en Finlande, au Danemark et en  Norvège.


Concurrence pour les fournisseurs de TV numérique

La venue de Netflix pourrait bien donner le coup de grâce définitif aux vidéothèques. Ces dernières ayant déjà du mal à survivre depuis l’apparition de la télévision numérique, qui a introduit le concept de la vidéo à la demande à domicile, semblent à présent définitivement perdues. Mais même les distributeurs digitaux – Telenet et Belgacom en Flandre ; UPC,KPN et Ziggo aux Pays-Bas, pour ne citer qu’eux – voient d’un mauvais œil l’arrivée de Netflix, qui propose une offre plus large et meilleur marché.


Toutefois le combat est loin d’être gagné, il reste aux Américains de nombreux obstacles à franchir : notamment l’acquisition de droits de diffusion qu’ils devront grignoter aux concurrents locaux (ces droits étant généralement répartis géographiquement), le sous-titrage des films (les spectateurs flamands et néerlandais étant exigeants en matière de confort télévisuel). Par ailleurs dans quelle mesure Netflix sera-t-il prêt à investir dans des séries télévisées et des films locaux, les hits par excellence du petit écran.

 

Quoi qu’il en soit, la possible venue de Netflix représente un défi de taille pour les médias : « L’arrivée de Netflix perturbera sérieusement l’ordre établi des médias flamands », commente Caudron. Une affirmation valable également pour les médias néerlandais. « Les chaînes et distributeurs devront se concerter pour y répondre de façon adéquate. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top