Nouvelle réglementation européenne pour le shopping online | RetailDetail

Nouvelle réglementation européenne pour le shopping online

Nouvelle réglementation européenne pour le shopping online

Depuis le 31 mai une nouvelle directive européenne concernant les droits des consommateurs est entrée en vigueur en Belgique. Grâce à cette règlementation, l’Union européenne cherche à mieux protéger les consommateurs faisant leur shopping en ligne.

Accent sur les droits des consommateurs

Les États membres ont jusqu’au 13 juin 2014 pour transposer cette nouvelle règlementation de l’Union européenne dans la législation nationale. En Belgique la directive a été transposée deux semaines avant l’expiration de ce délai. La nouvelle directive européenne vise à mieux protéger les droits tant du consommateur online que du commerçant, grâce à une obligation d’information étendue.


La directive stipule entre autres que le bouton de paiement doit être plus visible, qu’un remboursement doit être effectué endéans les 14 jours après le renvoi de l’article et que les commerçants doivent communiquer davantage d’informations – une vingtaine de points au total – concernant les droits des consommateurs.


Jusqu’à 12 mois de délai de réflexion en cas de non-respect

Lors de l’approbation de la directive européenne au cours de l’été 2011, les organisations d’indépendants et de commerçants s’étaient montrées assez rébarbatives, alors qu’au contraire l’association de défense des consommateurs Test-Achats s’estimait très satisfaite.

 

Maintenant que la directive a été transposée dans la législation belge, BeCommerce, qui dans notre pays représente 4 webshops sur 5, a établi une liste des principales nouveautés. Une lecture  fortement recommandée, car comme le souligne l’organisation « en cas de non-respect des obligations  d’information le délai de réflexion peut être prolongé jusqu’à 12 mois, ou jusqu’à ce que les obligations aient été respectées. » Par ailleurs le SPF Economie organise un workshop concernant la nouvelle règlementation.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.