Optimisme au sein de l’e-commerce belge | RetailDetail

Optimisme au sein de l’e-commerce belge

Optimisme au sein de l’e-commerce belge

L’e-commerce belge se porte bien, grâce à la percée du retail mobile. Voilà une bonne nouvelle pour notre économie : en effet pas moins de deux webshops sur trois ont l’intention d’embaucher davantage de personnel cette année.

Montée en force du M-commerce

Le M-commcerce, les achats via smartphone ou tablette, gagne en popularité dans notre pays, comme le révèle la nouvelle enquête de BeCommerce, l’association belge de l’e-commerce, qui a interrogé 550 commerçants en ligne.


Ainsi le nombre de webshops belges pratiquant le M-commerce a presque triplé en un an de temps : de 15% en 2011 à 42% l’année dernière. Cette année cette tendance devrait se poursuivre, car parmi les commerçants n’étant pas encore familiarisé avec ce système, plus d’un quart (27%) a l’intention de se lancer dans le commerce mobile au courant de cette année.


Les e-commerçants constatent clairement les avantages du M-tail : 75% des commerçants se disent satisfaits des résultats, contre 57% l’année dernière. A noter que la plupart des webshops considèrent le M-commerce comme un moyen de mieux servir leurs clients, plutôt qu’une façon de vendre davantage (bien que l’un entraîne l’autre, bien entendu).


« Une branche à part entière de l’économie »

Les commerçants en ligne sont très confiants : pas moins de neuf chefs d’entreprise interrogés sur dix estiment que le nombre d’achats électroniques en 2013 augmentera, alors qu’il y a trois ans seuls 65% étaient de cet avis. « La confiance n’a jamais été aussi élevée », affirme Particia Ceysens, présidente de BeCommerce.


« Lentement mais sûrement, le commerce en ligne devient un secteur à part entière de l’économie belge », ajoute-t-elle et les chiffres suivants le prouvent:

  • La plupart des commerçants en ligne (26%) emploient 6 à 10 personnes. L’année dernière la majorité des entreprises comptaient seulement 2 à 5 employés.
  • Pas moins de 63% des chefs d’entreprise en ligne entendent recruter du personnel en 2013 (les informaticiens et les experts en marketing surtout sont très recherchés).
  • 67% des e-shops sont indépendants et ne dépendent donc pas d’une maison-mère belge ou étrangère (contre 27% en 2007).

 

Crainte de la concurrence étrangère

Mais il y a le revers de la médaille : alors que l’e-commerce belge est en pleine croissance, notre pays attire davantage d’acteurs étrangers. Les e-commerçants sont bien conscients de cette menace étrangère : 63% craignent la concurrence d’entreprises étrangères venant s’implanter en Belgique, contre 49% l’année dernière. « Il nous reste du chemin à parcourir.  Le fait qu’il y a encore trop peu de webshops belges reste un point d’achoppement. Cette enquête nous a appris que la crainte des concurrents étrangers n’a jamais été aussi forte », précise Ceyssens.


Ceci n’empêche pas pour autant les webshops belges d’envisager une expansion hors frontières : en 2012, 22,2% de la marchandise était destinée à l’exportation mondiale, soit plus du double par rapport à 2007, où seul un produit sur 10 (10,6%) était exporté à l’étranger.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

L’Union européenne bannit le géoblocage

07/02/2018

Désormais les consommateurs ne pourront plus être redirigés automatiquement ou bloqués en fonction de leur lieu de résidence lorsqu’ils  surfent sur un site étranger. Le Parlement européen est parvenu à un accord concernant l’interdiction du géoblocage.

JD.com lorgne l’Europe

06/02/2018

Dans les prochaines années le chinois JD.com envisage de conquérir l’Europe, à commencer par la France. L’e-commerçant chinois entend ainsi concurrencer le géant américain Amazon.

Sofie Geeroms, nouvelle directrice générale de BeCommerce

31/01/2018

Passation de pouvoir chez BeCommerce, l'association professionnelle belge des e-commerçants : Sofie Geeroms a été nommée comme nouvelle directrice générale et succède à Carine Moitier, fondatrice de Bivolino.com.

Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Back to top