Parcify livre des colis à l’endroit où se trouve le consommateur

Parcify livre des colis à l’endroit où se trouve le consommateur

Le consommateur ne doit plus rester à la maison ou à son lieu de travail pour recevoir son colis.  La start-up Parcify livre les paquets à l’endroit où se trouve le destinataire.

 

D’Anvers à Amsterdam

Les consommateurs qui souhaitent utiliser cette prestation de service pour se faire livrer leurs achats faits en ligne, entrent l’adresse de Parsify en guise d’adresse de livraison.  Ils entrent ensuite leurs coordonnées via une appli de l’entreprise.  Pour la livraison de colis, l’entreprise fait appel à des étudiants et à des personnes qui veulent gagner un petit sou en plus.

 

Au moment de la livraison chez Parcify, le consommateur est contacté pour déterminer où et quand le colis peut être livré, en tenant compte d’un laps de temps d’une heure.  Les clients peuvent être trouvés très facilement grâce à un signal gps émis par leur smartphone.

 

La prestation de service se limite pour le moment aux lieus suivants : Anvers, Berchem et Borgerhout.  L’entreprise y a acquis une certaine expérience grâce à un test mené sur 650 utilisateurs.  Parcify avait déjà restitué des objets perdus à Pukkelpop.  Les initiateurs de Parcify - Jonas Coenen et Patrick Leysen – prévoient aussi un déploiement à l’international.  Ils souhaitent lancer cette application à Amsterdam très bientôt.

 
Fini les portes closes

L’arrivée de Parcify offre une solution aux consommateurs, ils ne doivent plus attendre la livraison du colis, mais également aux expéditeurs et aux coursiers qui doivent souvent se présenter plusieurs fois à l’endroit de livraison, ce qui leur fait perdre beaucoup de temps.

 

Le comité consultatif de Parcify est composé de quelques grand noms : Peter De Keyzer (économe en chef chez BNP Paribas Fortis), Dirk Van den Berghe (ex-Delhaize, actuellement chez Walmart Canada), Hans Similon (Mobile Vikings), Bart De Waele (Wijs) et Olivier Van Horenbeeck (ViaPublic).

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top