Picnic va-t-il évincer le supermarché ?

Picnic va-t-il évincer le supermarché ?

A en croire le co-fondateur Joris Beckers, le supermarché en ligne Picnic sera pour le food ce que Zalando est pour la mode. Beckers exposera sa vision sur la nouvelle façon de faire ses courses lors du RetailDetail Congress du 28 avril.

Livraison gratuite à domicile

Le concept du supermarché en ligne Picnic a été lancé en septembre 2015 à Amersfoort aux Pays-Bas. Les consommateurs ont la possibilité de commander leurs courses via une appli, après quoi les marchandises leur sont livrées à domicile par des minibus électriques. Picnic promet les prix les plus bas pour tous les produits, tant pour les marques A, que pour les MDD et le frais. « Chaque nuit nous vérifions 50.000 prix », nous dit-on.


Un concept étonnant, car la plupart des chaînes de supermarchés optent pour un système ‘click & collect’, facturent des frais de service et ne donnent pas de garantie de prix. Quoi de plus normal sachant que l'élaboration d'un concept d’e-commerce est coûteuse et que les marges dans l’alimentaire sont minimes. Mais on peut considérer les choses différemment : « La concurrence dépend des 5% de clients prêts à payer pour la livraison. Nous visons les autres 95% de clients. »

 

Pas de gaspillage

Deux obstacles empêchent la percée des courses quotidiennes en ligne, expliquait Joris Beckers lors du lancement de Picnic dans le magazine spécialisé Twinkle : « Premièrement le prix, car les livraisons sont coûteuses, et deuxièmement les délais d’attente trop longs en raison des larges plages horaires. Nous avons donc décidé de créer un concept qui remédierait à ces deux problèmes : une nouvelle chaîne alimentaire, totalement réfrigérée. »


En quoi Picnic est-il différent d’autres solutions d’e-commerce ? « Nous n’avons pas de magasins coûteux, mais des petits véhicules malins. » En effet Picnic a choisi d’effectuer ses livraisons à l’aide de minibus électriques. Par ailleurs Picnic estime que les ventes en ligne permettent d’éviter le gaspillage. L’e-tailer n’achète que ce qui a été commandé et ne doit donc en principe rien jeter. Picnic fait ses achats via Boni, membre de l’organisation d’achat Superunie.


Comme un laitier

Comment ça marche ? Les consommateurs peuvent passer commande jusqu’à 23 heures. Durant la nuit les fournisseurs de produits frais livrent la marchandise dans le dépôt central de Nijkerk. C’est à partir de ce centre que  les commandes sont ensuite acheminées vers des hubs locaux, où elles sont chargées dans des minibus électriques, qui livrent les courses à domicile trois fois par semaine à heures fixes, selon des tournées fixes. « Un peu comme le laitier d’autrefois », explique Beckers.


Mais un laitier à la pointe de la technologie, car les consommateurs peuvent suivre les minibus sur l’écran de leur smartphone et déterminer avec précision quand leur commande sera livrée. Ils voient également le profil du livreur et savent donc qui se présentera à leur porte.


Picnic a commencé modestement : pour l’instant le supermarché en ligne est présent dans les régions d’Amersfoort, Leusden et Soest. Dans les mois à venir le groupe compte s’étendre vers Almere, Apeldoorn et Utrecht. 10% des habitants d’Amersfoort ont déjà fait leurs courses via Picnic et plus de la moitié d’entre eux sont des clients hebdomadaires. Selon Distrifood, la part des produits frais dans le chiffre d’affaires se situe aux alentours de 50%. Récemment lors des Thuiswinkel Awards, Picnic a raflé le prix du meilleur webshop débutant.


Quatre entrepreneurs ingénieux

Picnic a été fondé par quatre entrepreneurs ingénieux et chevronnés. Joris Beckers et Frederik Nieuwenhuys viennent de chez Fredhopper, une entreprise spécialisée dans le développement de logiciel de recherche et de navigation intuitives. Bas Verheijen était l’ancien directeur marketing de C1000 et Michiel Muller est un ‘serial entrepeneur’ qui a élaboré notamment le réseau de stations-service automatiques Tango aux Pays-Bas, en Belgique et en Espagne. Détail amusant : Michiel Muller est le frère de Frans Muller, CEO de Delhaize, qui prendra la parole lors du RetailDetail Congress.


Joris Beckers est l’un des orateurs du RetailDetail Congress, qui aura lieu jeudi 28 avril à Willebroek. Vous souhaitez participer à cet événement ? Consultez notre site retaildetail.be/events pour réserver votre place et pour de plus amples informations.