Plutôt une livraison gratuite qu’une livraison endéans les 24h

Plutôt une livraison gratuite qu’une livraison endéans les 24h

Pour les Belges et les Néerlandais la gratuité des livraisons et des retours sont les deux principaux critères lorsqu’il s’agit de commandes en ligne. Par contre la livraison endéans les 24 heures est loin d’être une priorité.

Livraison gratuite en tête de liste

Voilà quelques conclusions importantes tirées d’une enquête internet réalisée par Multiscope auprès de 1.000 Belges et 1.000 Néerlandais, à la demande de PostNL België, la branche belge de l’entreprise postale néerlandaise.


Tant pour les répondants belges que néerlandais la livraison gratuite d’une commande online est le critère le plus déterminant : 78% des Belges et 66% des Néerlandais mettent la livraison gratuite en tête de liste. Les retours gratuits arrivent en seconde position : 6 Belges sur 10 et 5 Néerlandais sur 10 y accordent une grande importance lors du choix d’une boutique en ligne.


Avec seulement 21%, la livraison endéans les 24 heures figure au bas de la liste des priorités des Belges, alors que pour les Néerlandais ce critère est classé avant dernier avec 35%. Pourtant  Addy Rijkens, responsable marketing chez PostNL België, estime que cet aspect gagnera en importance dans les mois et années à venir : « Nous vivons dans une société où les choses vont de plus en plus vite, où les gens sont de plus en plus exigeants. Nous suivons la situation de près en permanence. Nous savons par exemple que 15% de la population belge qui achète en ligne, considère l’incertitude des délais de livraison comme un désavantage. »


Les Néerlandais découvrent les webshops belges

Autre chiffre intéressant : 86% des répondants belges indiquent qu’ils effectuent également des achats auprès de webshops néerlandais. Inversement les Néerlandais semblent moins tentés de faire leur shopping online en Belgique, bien que 77% d’entre eux disent le faire de temps en temps.


« Le fait que les Néerlandais achètent online en Belgique est une bonne chose  pour les webshops belges », souligne Addy Rijkens. « Les gens sont de plus en plus nombreux à faire leur shopping online, même en dehors de leurs propres frontières ; et vu que les deux pays parlent la même langue, les Pays-Bas représentent un marché intéressant pour les webshops belges. »


A noter également que 4 Néerlandais sur 10 s’attendent à ce qu’un colis commandés en Belgique soit livré endéans les deux jours ouvrables, qu’un sur 4 se contente d’une livraison endéans la semaine, alors que 12% exigent une livraison dans les 24 heures.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Lidl construit un nouveau centre de distribution à Venlo

01/08/2017

Lidl va ouvrir un nouveau centre de distribution à Venlo, qui sera chargé de servir les clients du webshop. Il s’agirait d’un projet international, et non d’une initiative de Lidl Nederland.

Amazon installe des casiers de réception de colis chez le consommateur

31/07/2017

Amazon a présenté The Hub, un système de casiers de réception de colis qui peuvent être installés partout. Il existe des casiers de différents formats que l’on aménage indifféremment à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment. 

Chute du bénéfice d’Amazon

28/07/2017

Au deuxième trimestre le bénéfice du géant américain d’internet Amazon a fortement reculé, plus encore qu’attendu par les analystes. Par contre le chiffre d’affaires a progressé d’un quart.

Amazon : un problème qui ne cesse de croître pour les autres retailers

27/07/2017

Ceux qui ont cru qu’Amazon allait doucement cesser sa progression, n’ont qu’à se rhabiller : l’entreprise vaut plus de 500 milliards de dollars.  L’ « effet Amazon » entrave les autres retailers et investisseurs.  Comment doivent-ils réagir ?

Back to top