Pour la première fois, Apple déçoit les attentes des analystes

Pour la première fois, Apple déçoit les attentes des analystes

Le trimestre passé, dernier trimestre de son année fiscale, a été pour Apple son meilleur quatrième trimestre : son chiffre d’affaires s’élève à 28,27 milliards de dollars (20 milliards d’euros), soit une hausse de 39%. Le bénéfice net a grimpé jusqu’à 6,6 milliards de dollars (5 milliards d’euros), soit une hausse de 54%. Néanmoins le tout nouveau CEO, Tim Cook, a été mis d’emblée sur la sellette : pour la première fois en six ans, Apple déçoit les analystes par des résultats inférieurs aux attentes.

Des chiffres époustouflants

Durant le dernier trimestre Apple n’a vendu ‘que’ 17,07 millions d’iPhones : un chiffre inférieur aux attentes, mais surtout nettement en-dessous des 20,3 millions de pièces vendues au cours du troisième trimestre. Apparemment de nombreux consommateurs ont postposé leur achat en attendant le successeur de l’iPhone4. Ceci et l’absence durant le dernier trimestre de lancements de nouveautés notoires, expliquent sans doute en grande partie ces moins bons résultats.


Toutefois la notion de ‘moins bons résultats’ est relative, car malgré les circonstances économiques, les chiffres de vente restent impressionnants : ainsi Apple le trimestre dernier, a vendu outre les 17,07 millions d’iPhones (+21% par rapport au quatrième trimestre 2010), 11,12 millions d’iPads (+166%) et 4,89 millions de Macs (+26%). Seule la vente des iPods est en régression : 27% en moins par rapport au quatrième trimestre 2010, ce qui correspond tout de même à 6,62 millions de pièces.

Rythme de croissance réduit de moitié  

Apple storeAvec un chiffre d’affaires trimestriel de 28,27 milliards de dollars, Apple ne répond pas pour la première fois en 6 ans aux attentes des analystes, qui s’attendaient à 29,3 milliards de dollars. Toutefois la plus grande déception est qu’Apple, qui les derniers trimestres avait battu record sur record, voit maintenant son rythme de croissance fortement ralenti. En effet durant le troisième trimestre la croissance d’Apple était de 80%, durant le quatrième trimestre cette croissance a été réduite de moitié.


Mais Tim Cook semble confiant : « Nous sommes certains de battre tous les records durant la période des fêtes avec la vente des iPhones », affirme le CEO d’Apple au quotidien Wall Street Journal. « Nous sommes très satisfaits au finish d’une excellente année fiscale 2011, durant laquelle le chiffre d’affaires annuel a atteint les 108 milliards de dollars (78 milliards d’euros), et le bénéfice 26 milliards de dollars (19 milliards d’euros) ». Néanmoins l’action Apple a baissé de 7% après l’annonce des résultats trimestriels. Ainsi Apple perd son titre symbolique d’entreprise la plus coûteuse au monde;  titre qui revient à nouveau à la compagnie pétrolière ExxonMobil.

De l’eau au moulin des adversaires de Tim Cook

Les bons résultats d’Apple, mais à la fois décevants, réjouissent tous ceux qui n’ont jamais vu en Tim Cook le successeur naturel de Steve Jobs. Cook est considéré comme un bureaucrate par certains médias. Il n’a apparemment ni le talent, ni le charisme de son prédécesseur, Steve Jobs, décédé le mois dernier. Des qualités que possède par contre le britannique Jonathan Ive, responsable design d’Apple, selon certains médias. Jonathan Ive a conçu les modèles très design de l’iMac, iPod, iPhone et iPad et est tout aussi perfectionniste que Steve Jobs,ce qui fait de lui « la personnification même de la culture Apple et le digne héritier de Steve Jobs », selon le journal The Independent. Tim Cook sait ce qu’il lui reste à faire : prouver qu’il est bien l’homme de la situation.


 

- Traduit par Marie-Noëlle Masure


 

Le trimestre passé, dernier trimestre de son année fiscale, a été pour Apple son meilleur quatrième trimestre : son chiffre d’affaires s’élève à 28,27 milliards de dollars (20 milliards d’euros), soit une hausse de 39%. Le bénéfice net a grimpé jusqu’à 6,6 milliards de dollars (5 milliards d’euros), soit une hausse de 54%. Néanmoins le tout nouveau CEO, Tim Cook, a été mis d’emblée sur la sellette : pour la première fois en six ans, Apple déçoit les analystes par des résultats inférieurs aux attentes.

Des chiffres époustouflants

Durant le dernier trimestre Apple n’a vendu ‘que’ 17,07 millions d’iPhones : un chiffre inférieur aux attentes, mais surtout nettement en-dessous des 20,3 millions de pièces vendues au cours du troisième trimestre. Apparemment de nombreux consommateurs ont postposé leur achat en attendant le successeur de l’iPhone4. Ceci et l’absence durant le dernier trimestre de lancements de nouveautés notoires, expliquent sans doute en grande partie ces moins bons résultats.


Toutefois la notion de ‘moins bons résultats’ est relative, car malgré les circonstances économiques, les chiffres de vente restent impressionnants : ainsi Apple le trimestre dernier, a vendu outre les 17,07 millions d’iPhones (+21% par rapport au quatrième trimestre 2010), 11,12 millions d’iPads (+166%) et 4,89 millions de Macs (+26%). Seule la vente des iPods est en régression : 27% en moins par rapport au quatrième trimestre 2010, ce qui correspond tout de même à 6,62 millions de pièces.

Rythme de croissance réduit de moitié  

Apple storeAvec un chiffre d’affaires trimestriel de 28,27 milliards de dollars, Apple ne répond pas pour la première fois en 6 ans aux attentes des analystes, qui s’attendaient à 29,3 milliards de dollars. Toutefois la plus grande déception est qu’Apple, qui les derniers trimestres avait battu record sur record, voit maintenant son rythme de croissance fortement ralenti. En effet durant le troisième trimestre la croissance d’Apple était de 80%, durant le quatrième trimestre cette croissance a été réduite de moitié.


Mais Tim Cook semble confiant : « Nous sommes certains de battre tous les records durant la période des fêtes avec la vente des iPhones », affirme le CEO d’Apple au quotidien Wall Street Journal. « Nous sommes très satisfaits au finish d’une excellente année fiscale 2011, durant laquelle le chiffre d’affaires annuel a atteint les 108 milliards de dollars (78 milliards d’euros), et le bénéfice 26 milliards de dollars (19 milliards d’euros) ». Néanmoins l’action Apple a baissé de 7% après l’annonce des résultats trimestriels. Ainsi Apple perd son titre symbolique d’entreprise la plus coûteuse au monde;  titre qui revient à nouveau à la compagnie pétrolière ExxonMobil.

De l’eau au moulin des adversaires de Tim Cook

Les bons résultats d’Apple, mais à la fois décevants, réjouissent tous ceux qui n’ont jamais vu en Tim Cook le successeur naturel de Steve Jobs. Cook est considéré comme un bureaucrate par certains médias. Il n’a apparemment ni le talent, ni le charisme de son prédécesseur, Steve Jobs, décédé le mois dernier. Des qualités que possède par contre le britannique Jonathan Ive, responsable design d’Apple, selon certains médias. Jonathan Ive a conçu les modèles très design de l’iMac, iPod, iPhone et iPad et est tout aussi perfectionniste que Steve Jobs,ce qui fait de lui « la personnification même de la culture Apple et le digne héritier de Steve Jobs », selon le journal The Independent. Tim Cook sait ce qu’il lui reste à faire : prouver qu’il est bien l’homme de la situation.


 

- Traduit par Marie-Noëlle Masure


 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Media Markt va collaborer avec Parcify

22/06/2017

Media Markt a conclu un partenariat avec la start-up belge Parcify. Désormais les clients auront la liberté de déterminer eux-mêmes le moment de la livraison de leur commande online. Bol.com et Zalando collaborent également avec Parcify.

Ikea lance son magasin sur Amazon

19/06/2017

A peine une semaine après l’annonce faite par Ikea de vouloir vendre ses produits par le biais de tiers, la chaîne d’habitation suédoise lance son propre magasin sur Amazon.  Une gamme étendue de produits Ikea y sont proposés.

Le CFO d’Alibaba prévoit une forte croissance du CA

08/06/2017

Pour l’exercice en cours le géant chinois du e-commerce Alibaba s’attend à une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 45 et 49%. C’est qu’a annoncé le directeur financier Maggie Wu lors d’une conférence pour investisseurs à Hangzhou en Chine.

Google risque une lourde amende pour avoir favorisé Google Shopping

07/06/2017

A l’issue d’une enquête en cours depuis sept ans déjà, Google risque de se voir infliger une lourde amende par la Commission européenne. Le géant d’internet aurait favorisé Google Shopping dans les résultats de recherche.

Forte croissance de l’e-commerce dans le secteur FMCG en 2016

06/06/2017

En 2016 les ventes en ligne de 'Fast Moving Consumer Goods' (FMCG) ont progressé de 26%. Dès lors l’e-commerce contribue pour 35% à la croissance mondiale du chiffre d’affaires du secteur FMCG.

L’e-commerce en Belgique poursuit son ascension

06/06/2017

Au premier trimestre de 2017 l’e-commerce en Belgique a continué de croître : le chiffre d’affaires online a progressé de 6% et pour la première fois la Wallonie affiche une plus forte croissance que la Flandre.

Back to top