Près d’une boutique en ligne sur 4 recalée par Test-Achats

Près d’une boutique en ligne sur 4  recalée par Test-Achats

L’union des consommateurs, Test-Achats, a acheté en décembre 2011 des petits appareils électriques et électroniques auprès de 35 boutiques en ligne, actives dans notre pays. Ces appareils ont ensuite été renvoyés – conformément aux règlementations en vigueur – aux webshops en question.  Bien qu’en moyenne les résultats se soient révélés « encourageants, voire même  très bons », 8 sites ont écopé d’une carte rouge, le plus souvent pour cause de « remboursement tardif, voire même d’absence totale de remboursement ».

Informations incomplètes et clauses illégales

La majorité des webshops suivent les règlementations imposées par la législation européenne et belge. Mais il y a toujours des exceptions :  ainsi le site français RueDuCommerce omet de mentionner son adresse géographique et son numéro de téléphone international, alors que neuf autres boutiques en ligne – dont de grandes entreprises telles 3Suisses, Amazon, Bol.com, Fnac, Neckerman et Vanden Borre – ne communiquent pas suffisamment d’ informations quant aux frais. D’autre part Test-Achats a vérifié sur le bon de commande si le vendeur n’avait pas coché lui-même d’autres produits ou services supplémentaires : seul Proximus  s’est rendu coupable de cette pratique.


Par ailleurs seule une minorité des sites internet semblent  se conformer à leurs conditions générales. « Chez les autres, une ou plusieurs clauses illégales ont été rencontrées. Il s'agissait par exemple dans ce cas d'exclusion de la responsabilité, de non-remboursement des frais d'envoi en cas d'application du droit de rétractation ou de facturation de frais de transport en cas d’invocation de la garantie. Les mentions en matière de respect de la vie privée étaient aussi rarement en ordre. »


Huit exclusions

Test-Achats continue à mettre en garde le consommateur quant à certains frais de paiement et de livraison cachés. Les frais d’envoi  sont très variables d’un shop à l’autre : « Une boutique en ligne a facturé 50 euros pour l’envoi d’un fer à repasser, alors qu’il aurait pu l’être pour 11 euros. »


Six sites ont déçu pour ne pas avoir remboursé  endéans les 30 jours prescrits (voire même ne pas avoir remboursé du tout). Parmi ces six sites, deux grands acteurs : Krëfel et The Phone House. D’autre part plus de la moitié des webshops testés n’ont pas remboursé les frais d’envoi initiaux, bien qu’ils y soient légalement contraints.


Finalement 8 boutiques sur 35 ont été exclues, principalement en raison des problèmes de retours et de remboursements. Parmi les 8 disqualifiés, deux géants, Krëfel.be et Phonehouse.be, ainsi que Backoffice.be, Brison-sa.be, Digixo.com, Eldi.be, Hardware.be, et RueDuCommerce.fr. Comme premier de classe, Test-Achats a désigné Komplett.be avec un score de 95/100, suivi de six sites obtenant en score de 90/100,  à savoir Bol.com, Digitalwarehouse.be, Emaga.be, Fnac.be, Gpsshop.be en Redcoon.be.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top