Près du double de paiements par smartphone ou tablette en un an

Près du double de paiements par smartphone ou tablette en un an

Selon le spécialiste des paiements Ingenico (ex Ogone), le nombre de paiements par smartphone ou tablette a presque doublé en un an et représente aujourd’hui 12% de toutes les transactions en ligne en Belgique.

Plus de 2 millions de transactions analysées

Au mois de juin de l’an dernier près de 6,5% de toutes les transactions en ligne s’effectuaient par voie mobile. Cet été ce pourcentage a atteint 12%. C’est ce que révèle Ingenico Payment Services sur base d’une analyse de plus de 2 millions de transactions entre février et août de cette année.


Le nombre croissant de paiements par smartphone et tablette s’explique d’une part par le changement d’habitudes et de comportement d’achat du consommateur belge et d’autre part par la progression technologique chez les commerçants.


« Avant les appareils mobiles étaient utilisés surtout pendant le weekend. Cette tendance a fait place à une utilisation plus régulière, même durant la semaine. Ajoutez à cela qu’actuellement les appareils mobiles sont mieux sécurisés. Parallèlement les commerçants sont de plus en plus nombreux à  suivre cette évolution ‘mobile’ et pour ce faire ils ont recours aux dernières technologies de paiement », explique Olivier Gillin d’Ingenico Payment Services.

 

Dépenses les plus élevées via iPad

Afin de déterminer quels appareils et systèmes de navigation étaient les plus prisés, Ingenico a analysé les transactions durant la période des soldes d’été (mois de juillet). Il s’est avéré que les consommateurs les plus dépensiers étaient les utilisateurs d’iPad : le montant moyen de leur panier s’élevait à 138 euros. Viennent ensuite les dépenses via Surface et autres tablettes Windows (113 euros), tablettes Android (106 euros), iPhone (73 euros), smartphones Android (65 euros) et enfin les Windows Phones (48 euros).


Au niveau de la répartition l’iPad est en tête, bien qu’il perde du terrain : 48% aujourd’hui (contre 65% l’an dernier). En revanche l’iPhone (de 16% à 20%) et le smartphone Android (de 9% à 16%) gagnent du terrain. La part de marché des appareils mobiles Windows reste négligeable, malgré une légère hausse.


A noter que l’analyse indique que les achats du matin s’effectuent plus souvent pas smartphone, ceux de l’après-midi davantage par simple ordinateur et ceux du soir plutôt via la tablette. Une distinction qui tendra probablement à disparaître à l’avenir tant le concept des divers appareils se rapproche de plus en plus.

 

Tags: