Rocket Internet plonge dans le rouge après son entrée en bourse | RetailDetail

Rocket Internet plonge dans le rouge après son entrée en bourse

Rocket Internet plonge dans le rouge après son entrée en bourse

L’incubateur de start-ups allemand Rocket Internet  a accusé une perte de 20,2 millions d’euros en 2014. Une perte que l’entreprise explique par les coûts liés à son entrée en bourse en octobre de l’an dernier.

Valeur du portefeuille en forte hausse

Rocket Internet a été fondé en 2007 par les frères Samwer, qui ont notamment contribué à lancer l’e-commerçant Zalando. Leur recette : copier le modèle d’entreprise de sites à succès pour ensuite les transférer vers les marchés émergents.


Selon le holding, les affaires sont florissantes : depuis l’entrée en bourse en octobre dernier jusqu’à la fin de l’année 2014 la valeur des participations a augmenté d’un demi-milliard d’euros. Aujourd’hui cette plus-value a encore augmenté de 2 milliards d’euros et est donc supérieure de 77% par rapport aux 2,6 milliards d’euros appliqués lors de l’opération boursière.


La plus forte hausse concerne des entreprises internet dédiées à la vente et la livraison de produits alimentaires, comme Foodpanda et Delivery Hero. Ce dernier, dont Rocket Internet détient une participation minoritaire, a racheté le turque Yemeksepeti.


Une entrée en bourse coûteuse

Tout ceci n’a pas empêché l’entreprise de terminer l’année 2014 dans le rouge : la perte s’est élevée à 20,2 millions d’euros, notamment en raison des coûts liés à l’entrée en bourse. Néanmoins cette opération a permis au holding de lever 1,4 milliard d’euros de capital. L’année auparavant le groupe avait réalisé un bénéfice de 174,2 millions d’euros, grâce notamment à la vente d’actions de Zalando au suédois Kinnevik. Quant au chiffre d’affaires il a progressé de 43% à 104 millions d’euros.


Cette année Rocket Internet envisage le lancement d’au moins dix nouvelles entreprises. Par ailleurs le holding souhaite investir dans ses participations existantes. Rocket Internet ambitionne de devenir le plus grand opérateur de plates-formes de vente sur internet, hormis les Etats-Unis et la Chine.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.