Ryanair ne respecte pas les règles européennes, selon Test-Achats | RetailDetail

Ryanair ne respecte pas les règles européennes, selon Test-Achats

Ryanair ne respecte pas les règles européennes, selon Test-Achats

La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair enfreint un récent arrêt de la Cour de justice européenne, qui interdit aux sites de réservation de tickets d’avion online d’inclure par défaut une assurance annulation. C’est ce qu’estime Test-Achats, qui à nouveau envisage d’assigner la compagnie aérienne irlandaise en justice.

Options cachées

Lors de la réservation, Ryanair demande au voyageur d’indiquer son pays de résidence. Une fois le pays choisi, le client accepte automatiquement une assurance annulation. Toutefois l’option de ne pas souscrire une assurance annulation est bel et bien proposée, mais de façon insidieuse, cachée dans une longue liste de pays.


Test-Achats parle de « tromperie » et estime que le choix doit être clairement indiqué. Le récent arrêt de la Cour européenne concernait une affaire initiée en justice à l’encontre du site de voyage Ebookers.com, qui présélectionnait automatiquement l’assurance annulation. Selon Test-Achats, Ryanair , sans en arriver là, transgresse malgré tout le droit européen qui exige que « les consommateurs soient informés du caractère facultatif de certains services additionnels ».


Par ailleurs ce n’est pas la première fois que Ryanair dans la procédure de réservation ne se conforme pas aux règlementations européennes :  lors du check-in online par exemple le site ne mentionne pas clairement que certains services sont payants.


‘Pas de tromperie’ selon Ryanair

Ryanair pour sa part estime qu’il n’est pas question de tromperie : « seul un voyageur sur 10 souscrit  une assurance annulation ».  Au contraire Ryanair prétend par sa stratégie bas coût offrir un meilleur service aux consommateurs que d’autres compagnies aériennes  « avec leurs tarifs élevés et leurs suppléments carburant et qui incluent également des frais non indispensables, sans que le consommateur en fasse la demande ».

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

L’Union européenne bannit le géoblocage

07/02/2018

Désormais les consommateurs ne pourront plus être redirigés automatiquement ou bloqués en fonction de leur lieu de résidence lorsqu’ils  surfent sur un site étranger. Le Parlement européen est parvenu à un accord concernant l’interdiction du géoblocage.

JD.com lorgne l’Europe

06/02/2018

Dans les prochaines années le chinois JD.com envisage de conquérir l’Europe, à commencer par la France. L’e-commerçant chinois entend ainsi concurrencer le géant américain Amazon.

Sofie Geeroms, nouvelle directrice générale de BeCommerce

31/01/2018

Passation de pouvoir chez BeCommerce, l'association professionnelle belge des e-commerçants : Sofie Geeroms a été nommée comme nouvelle directrice générale et succède à Carine Moitier, fondatrice de Bivolino.com.

Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Back to top