Semestre médiocre pour Rocket Internet

Semestre médiocre pour Rocket Internet
Shutterstock

Pour Rocket Internet, l’incubateur de start-ups allemand des frères Samwer, le semestre dernier s’est avéré décevant : la perte consolidée a dépassé le demi-milliard d’euros, suite à d’importantes dépréciations.

Global Fashion Group joue les trouble-fête

Rocket Internet a des participations dans bon nombre d’entreprises internet (dont HelloFresh, Delivery Hero et Home24), mais le semestre dernier la perte consolidée a atteint 583 millions d’euros, contre une perte de ‘seulement’ 33 millions d’euros durant la même période un an plus tôt.


Ces lourdes pertes s’expliquent en grande partie par une forte dépréciation de la participation de Rocket Internet dans Global Fashion Group, qui chapeaute une série de webshops du style Zalando, en Russie (Lamoda), en Asie du Sud-Est (Zalora), en Amérique du Sud (Dafiti) et au Moyen-Orient (Namshi). Plus tôt cette année le co-actionnaire suédois Kinnevik avait déjà dû revoir à la baisse la valorisation de sa participation dans Global Fashion Group de 3 milliards à 1 milliard.


« Sur la bonne voie au niveau opérationnel »

Au niveau opérationnel Rocket Internet dit remonter la pente : « La marge ebitda (bénéfice avant amortissement et dépréciation, ndlr.) des entreprises clés du portefeuille s’est améliorée, passant de -32% au premier semestre de 2015 à -17% au premier semestre de 2016. » En chiffres absolus cela représente une ‘amélioration’ de 84 millions d’euros.


Par ailleurs le chiffre d’affaires de ces marques dites ‘clés’ – HelloFresh, Foodpanda, Global Fashion Group, Jumia, Home24 et Westwing – a progressé de 32% à 1 milliard d’euros. « Nos entreprises clés sont sur la bonne voie en vue de générer du bénéfice : au moins trois de ces entreprises devraient être rentables d’ici fin 2017 », affirme le dirigeant Oliver Samwer.


A la bourse par contre le cours de l’action ne semble pas encore vraiment se rétablir : il y a deux ans la valeur de l’action Rocket Internet lors de son entrée en bourse s’élevait à 42,5 euros, alors qu’actuellement l’action ne vaut plus qu’environ 20 euros. Toutefois ce matin les résultats ont été bien accueillis par les investisseurs, qui ont fait grimper l’action de 5,5%.