Sixième année record consécutive pour Rakuten

Sixième année record consécutive pour Rakuten

Grâce à une forte croissance de son chiffre d’affaires et de son bénéfice, Rakuten a réalisé en 2013 sa sixième année record consécutive. Malgré tout le géant japonais de l’e-commerce n’a pu répondre aux attentes des analystes.

En-deçà des attentes

En 2013 Rakuten a engrangé un chiffre d’affaires total de  518,6 milliards de yens (3,7 milliards d’euros), soit une croissance de près de 30% par rapport à 2012, qui fut également une année record. Le bénéfice opérationnel grimpe de pas moins de 80% et s’établit à 90,2 milliards de yens (environ 640 millions d’euros). Le bénéfice a doublé (+109,4%) et atteint ainsi 42,9 milliards de yens (environ 310 millions d’euros).


Les analystes financiers s’étaient pourtant attendus à mieux : les 18 analystes contactés par Thomson Reuters Starmine, tablaient sur un bénéfice opérationnel de 99,9 milliards de yen. Les 21 analystes interrogés par Bloomberg visaient un bénéfice net de 54,2 milliards de yens.


Les activités internationales gagnent du terrain

A l’heure actuelle le groupe japonais réalise la majeure partie de son chiffre d’affaires grâce à ses services financiers (+59,2%) : avec un CA de 201,5 milliards de yens (1,44 milliard d’euros) cette branche est plus importante que la place de marché Rakuten Ichiba et le voyagiste online Rakuten Travel réunis, qui ensemble ont réalisé un CA de 172 milliards de yens (1,23 milliard d’euros), soit une hausse de près de 19% par rapport à 2012.


A noter que les activités internationales affichent la croissance la plus rapide, car sur son marché domestique Rakuten subit de plus en plus la concurrence d’Amazon.com et de Yahoo. En 2013  les activités internationales, dont Rakuten.de (Allemagne), Buy.com (Angleterre) et Priceminister.com (France) ont généré un chiffre d’affaires de plus de 66 milliards de yens (470 millions d’euros), près d’un tiers de plus qu’en 2012.


Au niveau mondial la place de marché de Rakuten compte pas moins de 41.996 ‘marchands’. Pourtant le plafond semble bientôt atteint, car leur nombre a augmenté d’à peine 3,1% par rapport à l’année précédente.


Enième reprise pour Rakuten

Vendredi dernier le géant japonais annonçait avoir racheté le service instantmessaging israélien Viber (un concurrent de Skype et WhatsApp) pour 657 millions d’euros. Même si cette entreprise n’a pas réalisé le moindre bénéfice en quatre ans d’existence, elle peut se targuer de compter 300 millions d’utilisateurs ; principal argument de reprise pour Rakuten selon les experts.


Grâce à cette énième reprise le CEO Hiroshi Mikitani entend transformer rapidement son groupe – qui pour l’instant est fortement tributaire des ventes en ligne nationales –  en acteur mondial capable de rivaliser avec Amazon et Facebook sur le marché de l’internet et autres services digitaux.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top