Trois banques françaises lancent PayLib pour concurrencer PayPal

Trois banques françaises lancent PayLib pour concurrencer PayPal

Le 24 septembre trois grandes banques françaises, BNP Paribas, la Société générale et la Banque postale lanceront PayLib, un service de paiement en ligne, grâce auquel elles espèrent contrer PayPal, leader du marché en France.

23 millions de titulaires de compte

Le nouveau système baptisé PayLib permet d’effectuer des  paiements depuis un ordinateur, un laptop, un smartphone ou une tablette. Les trois banques proposent  le service gratuitement à leurs 23 millions de clients. A titre comparatif : PayPal, numéro un sur le marché français, gère actuellement quelque 7 à 8 millions de comptes en France.


Pour convaincre les clients, les banques mettent en avant deux arguments : la simplicité et la sécurité. Simplicité principalement en comparaison avec les cartes de crédit Visa et Mastercard : l’utilisateur n’aura plus besoin d’introduire les 16 chiffres de la carte, la date d’expiration et le cryptogramme.


Mais la sécurité sera très probablement l’argument décisif : selon les initiateurs PayLib est la seule solution de paiement garantissant que les données ne sortent pas de la banque. Il suffit au client – comme en témoigne la vidéo de promotion sur YouTube – de cliquer sur le logo PayLib et d’introduire son identifiant et son mot de passe secret, après quoi la banque se charge du reste.


De grands (r)etailers intéressés par le système

Les trois banques affirment qu’à terme avec leurs 23 millions de comptes elles traiteront un tiers des paiements en ligne. « Une masse critique » qui a déjà permis de persuader de grands e-commerçants d’adopter la formule.


Selon les promoteurs du projet, « 8 des 15 principaux sites de commerce en ligne en France ont donné leur accord de principe. » Parmi ceux-ci figurent de grands noms, tels que Voyages-sncf.com, VentePrivee.com, Leroy Merlin et PriceMinister. Autre facteur qui a certainement contribué à les convaincre : PayLib prélèvera une commission moins élevée que PayPal (3%).


Une initiative audacieuse

Pourtant certains observateurs sont sceptiques et se demandent si les Français ne s’y prennent pas un peu tard. PayPal, avec 193 millions d’utilisateurs au niveau mondial et quelque 7 à 8 millions en France, est non seulement ‘incontournable’, mais bénéficie également d’une expérience de plus de dix ans et est accepté quasiment partout dans le monde.


Par ailleurs on évoque également un échec précédent, celui de Kwixo, une plateforme de paiement en ligne lancée à grand bruit il y a deux ans par le Crédit Agricole, le plus grand réseau bancaire français. La banque visait « 5 à 6 millions d’utilisateurs endéans les quatre à cinq ans. » Un objectif qui est loin d’avoir été atteint : aujourd’hui le système compte 450.000 utilisateurs et seulement 1.200 webshops affiliés, mais aucun des 15 grands en France. Un pari qui semble donc loin d’être gagné pour PayLib …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top