Troubles sociaux également chez Amazon France

Troubles sociaux également chez Amazon France

Alors qu’en Allemagne trois des neuf centres de distribution d’Amazon sont à l’arrêt suite à une grève, les troubles sociaux semblent à présent s’étendre vers la France. Toutefois la mobilisation y est nettement moins importante.

Grève jusqu’au 24 décembre inclus

Le conflit social chez Amazon Allemagne, qui gronde depuis des mois (voire même des années), vient à nouveau d’éclater. Depuis hier trois des neuf centres de distribution du pays sont à l’arrêt. La grève se poursuivra jusqu’au 24 décembre inclus, indique le syndicat Ver.di.


Les raisons de cette grève restent les mêmes : les employés souhaitent être (mieux) rémunérés selon la CCT du commerce de détail, alors qu’Amazon applique les barèmes (plus bas) du secteur logistique. Durant les semaines écoulées les grèves ont faite rage en Allemagne : selon le syndicat, plus de 2.400 ouvriers auraient débrayé dans quatre dépôts. La direction pour sa part parle de 2.000 grévistes.


Le conflit social gagne la France

En France par contre le mouvement de grève a été peu suivi :  la CGT y avait lancé un appel à la grève dans les centres de distribution d’Amazon à Lauwin-Planque (près de Lille), Montélimar, Sevrey et Saran (près d’Orléans). Le syndicat communiste exige une hausse générale des salaires et des meilleures conditions de travail, qui plus est depuis que les dépôts français font des heures supplémentaires suite aux grèves en Allemagne.


Selon la direction il y aurait eu tout au plus 37 grévistes sur un total de 4.700 travailleurs. « La conséquence d’une contre-offensive stratégique de la direction », estime la CGT. « Amazon a accepté, voire même proposé des congés aux travailleurs, alors qu’il était prévu qu’ils ne puissent pas en prendre jusqu’au 24 décembre inclus », explique le délégué syndical Sébastien Boissonnet. Afin de compenser les absences, Amazon a fait appel à des intérimaires : « Un intérimaire ne peut pas se mettre en grève, sinon c’est la fin de sa mission », poursuit le syndicaliste.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top