Troubles sociaux également chez Amazon France

Troubles sociaux également chez Amazon France

Alors qu’en Allemagne trois des neuf centres de distribution d’Amazon sont à l’arrêt suite à une grève, les troubles sociaux semblent à présent s’étendre vers la France. Toutefois la mobilisation y est nettement moins importante.

Grève jusqu’au 24 décembre inclus

Le conflit social chez Amazon Allemagne, qui gronde depuis des mois (voire même des années), vient à nouveau d’éclater. Depuis hier trois des neuf centres de distribution du pays sont à l’arrêt. La grève se poursuivra jusqu’au 24 décembre inclus, indique le syndicat Ver.di.


Les raisons de cette grève restent les mêmes : les employés souhaitent être (mieux) rémunérés selon la CCT du commerce de détail, alors qu’Amazon applique les barèmes (plus bas) du secteur logistique. Durant les semaines écoulées les grèves ont faite rage en Allemagne : selon le syndicat, plus de 2.400 ouvriers auraient débrayé dans quatre dépôts. La direction pour sa part parle de 2.000 grévistes.


Le conflit social gagne la France

En France par contre le mouvement de grève a été peu suivi :  la CGT y avait lancé un appel à la grève dans les centres de distribution d’Amazon à Lauwin-Planque (près de Lille), Montélimar, Sevrey et Saran (près d’Orléans). Le syndicat communiste exige une hausse générale des salaires et des meilleures conditions de travail, qui plus est depuis que les dépôts français font des heures supplémentaires suite aux grèves en Allemagne.


Selon la direction il y aurait eu tout au plus 37 grévistes sur un total de 4.700 travailleurs. « La conséquence d’une contre-offensive stratégique de la direction », estime la CGT. « Amazon a accepté, voire même proposé des congés aux travailleurs, alors qu’il était prévu qu’ils ne puissent pas en prendre jusqu’au 24 décembre inclus », explique le délégué syndical Sébastien Boissonnet. Afin de compenser les absences, Amazon a fait appel à des intérimaires : « Un intérimaire ne peut pas se mettre en grève, sinon c’est la fin de sa mission », poursuit le syndicaliste.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

La plate-forme de mode About You débarque aux Pays-Bas et en Belgique

11/10/2017

Ce mardi le webshop de mode allemand About You a été officiellement lancé en Belgique et aux Pays-Bas. About You, le numéro deux du e-commerce de la mode en Europe, opérait déjà officieusement aux Pays-Bas.

Alibaba investit des milliards dans des magasins physiques

28/08/2017

Ces deux dernières années, l'e-commerçant chinois Alibaba a investi près de 7 milliards d’euros dans le retail physique.  Avec Hema Xiansheng, le groupe compte déjà 13 supermarchés en propre et a racheté le grand magasin de luxe Intime en janvier.

Alibaba dépasse les attentes

17/08/2017

Au premier trimestre de son exercice comptable le géant chinois du e-commerce Alibaba a dépassé les attentes des analystes : le chiffre d’affaires a progressé de plus de 55% et le bénéfice a doublé par rapport à l’année précédente.

Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Back to top