Un petit commerce sur cinq possède déjà un webshop | RetailDetail

Un petit commerce sur cinq possède déjà un webshop

Un petit commerce sur cinq possède déjà un webshop

Une étude récente du SNI a démontré que près de 22% des petits commerces ont déjà un webshop, soit la moitié en plus qu’il y a  deux ans.  Et 11 % des 78% restants ont également des projets dans ce sens.

 

Progression du omnichannel chez les petits commerçants

En 2012, 16% des petits commerces combinaient le magasin physique et le magasin en ligne.  Deux ans plus tard, ce nombre atteint les 22%.  C’est ce que signale le SNI dans le cadre d’une étude sur le showrooming.


Cette forte augmentation, en deux ans, de commerçants ayant ouvert un webshop s’explique par la demande croissante des clients.  Des 521 magasins non-alimentaires interrogés, pas moins de 56% ressentent l’intérêt croissant de leur clientèle à acheter les produits en ligne.  D’autre part, 42% des commerçants  combinant la vente physique et la vente en ligne estiment que cette approche est indispensable dans la société trépidante dans laquelle nous vivons aujourd’hui.


Même si la majeure partie des revenus des petits commerces provient encore toujours du magasin physique, le webshop représente déjà un quart du chiffre d’affaires total de 23% des commerçants.  Pas moins de 34% des détaillants ont également vu leur clientèle et leur chiffre d’affaires augmenter après le lancement d’un magasin en ligne.


1 sur 10 se lancera dans l’omnichannel bientôt


A noter également  que parmi tous les magasins physiques qui n’ont pas (encore) de boutique en ligne, 11% ont l’intention d’en lancer une très bientôt.  Près de la moitié d’entre eux ont des projets très concrets dans ce sens.  Ils lanceront leur webshop encore cette année ou, au plus tard, début de l’année prochaine.


« Mais cela ne signifie pas pour autant que les magasins classiques sont voués à disparaître », précise la présidente du SNI, Christine Mattheeuws.  « Certainement pas, mais ils devront davantage s’orienter vers l’online pour attirer les clients.   Dans cette optique, il est formidable de constater que de plus en plus de petits commerces se lancent dans l’e-commerce et choisissent l’approche omnichannel, où les magasins physiques et en ligne se complètent. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.