Un petit commerce sur cinq possède déjà un webshop

Un petit commerce sur cinq possède déjà un webshop

Une étude récente du SNI a démontré que près de 22% des petits commerces ont déjà un webshop, soit la moitié en plus qu’il y a  deux ans.  Et 11 % des 78% restants ont également des projets dans ce sens.

 

Progression du omnichannel chez les petits commerçants

En 2012, 16% des petits commerces combinaient le magasin physique et le magasin en ligne.  Deux ans plus tard, ce nombre atteint les 22%.  C’est ce que signale le SNI dans le cadre d’une étude sur le showrooming.


Cette forte augmentation, en deux ans, de commerçants ayant ouvert un webshop s’explique par la demande croissante des clients.  Des 521 magasins non-alimentaires interrogés, pas moins de 56% ressentent l’intérêt croissant de leur clientèle à acheter les produits en ligne.  D’autre part, 42% des commerçants  combinant la vente physique et la vente en ligne estiment que cette approche est indispensable dans la société trépidante dans laquelle nous vivons aujourd’hui.


Même si la majeure partie des revenus des petits commerces provient encore toujours du magasin physique, le webshop représente déjà un quart du chiffre d’affaires total de 23% des commerçants.  Pas moins de 34% des détaillants ont également vu leur clientèle et leur chiffre d’affaires augmenter après le lancement d’un magasin en ligne.


1 sur 10 se lancera dans l’omnichannel bientôt


A noter également  que parmi tous les magasins physiques qui n’ont pas (encore) de boutique en ligne, 11% ont l’intention d’en lancer une très bientôt.  Près de la moitié d’entre eux ont des projets très concrets dans ce sens.  Ils lanceront leur webshop encore cette année ou, au plus tard, début de l’année prochaine.


« Mais cela ne signifie pas pour autant que les magasins classiques sont voués à disparaître », précise la présidente du SNI, Christine Mattheeuws.  « Certainement pas, mais ils devront davantage s’orienter vers l’online pour attirer les clients.   Dans cette optique, il est formidable de constater que de plus en plus de petits commerces se lancent dans l’e-commerce et choisissent l’approche omnichannel, où les magasins physiques et en ligne se complètent. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Back to top