Un quatrième candidat-repreneur pour La Redoute | RetailDetail

Un quatrième candidat-repreneur pour La Redoute

Un quatrième candidat-repreneur pour La Redoute

Le CEO de La Redoute et le CFO de Redcats (dont fait partie La Redoute) ont formulé une offre commune à la société mère Kering pour le rachat de l’entreprise de vente par correspondance La Redoute en difficultés financières. Un quatrième prétendant à la reprise entre ainsi dans la course.

Une reprise par ses propres managers

Au cours d’une réunion avec les syndicats à Roubaix, Nathalie Balla, directrice générale de La Redoute et Eric Courteille, directeur financier de Redcats, ont confirmé avoir présenté une offre commune samedi dernier pour la reprise de la Redoute, sans pour autant communiquer de montant.


Trois autres candidats sont toujours en lice : les fonds d’investissement HIG Capital et OpCapita et le groupe immobilier Altarea Cogedim. « D’après ce que nous avons cru comprendre, le plan de restructuration proposé par Nathalie Balla serait moins dramatique et plus engagé socialement que ceux des autres candidats-repreneurs », indiquaient les syndicats à l’issue de la réunion.


Une décision avant Noël ?

Selon les syndicats, Kering devrait trancher avant les vacances de Noël, bien que le groupe de luxe français n’ait encore rien confirmé quant au  délai. Pour rappel, Kering (ex-PPR) a mis La Redoute en vente depuis un certain temps déjà, en vue de se concentrer entièrement sur le segment du luxe et de la mode sportive (avec notamment Gucci, Yves Saint-Laurent, Puma). Dans cette optique le groupe a vendu une à une ses chaînes retail.


Mais la cession de cette dernière ‘filiale retail’ tarde à se conclure, car La Redoute est en déficit. Depuis 2008 Kering aurait déjà injecté 400 millions d’euros dans l’entreprise de Roubaix et il faudrait encore 300 millions d’euros supplémentaires pour couvrir les pertes et financer la réorganisation. Fin octobre La Redoute annonçait le licenciement de 700 employés sur les 3.300 au total.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.