Une campagne de sensibilisation pour un e-commerce (plus) sûr | RetailDetail

Une campagne de sensibilisation pour un e-commerce (plus) sûr

Une campagne de sensibilisation pour un e-commerce (plus) sûr

Le SPF Economie vient de lancer sa campagne de sensibilisation ‘e-shop-defense’, pour montrer aux consommateurs, mais aussi aux entreprises comment faire son shopping online en toute sécurité et ainsi stimuler l’e-commerce dans notre pays.

10 vidéos humoristiques

Au travers de cette campagne de sensibilisation ‘e-shop-defense’, comprenant 10 vidéos humoristiques, complétées par un site avec des conseils & astuces, le SPF Economie souhaite mettre en garde le consommateur contre les éventuels risques liés aux achats et ventes via internet.


« Le message général de cette campagne est que les consommateurs doivent utiliser leur bon sens aussi lorsqu’ils font des achats sur internet : les internautes font bien de prendre certaines précautions lorsqu’ils achètent online. L’idée est que la vigilance, en plus de quelques règles simples de sécurité, rendront les opérations digitales plus sûres et renforceront la confiance des internautes », explique Chantal De Pauw du SPF Economie.


Agenda digital pour l’Europe

Le timing de cette campagne n’est pas le fruit du hasard : traditionnellement le mois de décembre est l’un des mois les plus chargés pour les webshops nationaux et internationaux.

 

Néanmoins cette campagne s’inscrit dans un cadre plus général, à savoir « l’Agenda digital pour l’Europe » : l’UE souhaite que 50% de la population effectue ses achats en ligne d’ici 2015. Avec un pourcentage de 48% l’an dernier la Belgique est en bonne voie, mais reste à la traine par rapport aux pays voisins : France (59%), Allemagne et Pays-Bas (69%) et Royaume-Uni (77%).


Autre objectif de l’agenda digital : arriver à ce que 33% des PME vendent et achètent en ligne d’ici 2015 : en 2013 seuls 20% des PME belges ont reçu des commandes en ligne. Il y donc encore du pain sur la planche !


En même temps la cybercriminalité ne cesse d’augmenter d’année en année. Pas moins de 37% des internautes belges se méfient des paiements online, alors que 45% craignent d’être victimes d’une fraude avec leur carte de débit ou de crédit. Grâce à sa nouvelle campagne, le SPF Economie espère faire évoluer les choses.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.