Zalando en bénéfice pour la première fois

Zalando en bénéfice pour la première fois

Au deuxième trimestre 2014 Zalando pour la première fois a réalisé un bénéfice. Depuis son lancement, l’e-commerçant a misé surtout sur une croissance rapide et la conquête du marché. Le bénéfice arriverait plus tard, estimaient les investisseurs.

Chiffre d’affaires au-delà du milliard d’euros au premier semestre

Le deuxième trimestre affiche également une croissance du chiffre d’affaires : selon des chiffres provisoires, les ventes entre début mars et fin juin auraient générés de 520 millions d’euros à 560 millions d’euros. Par rapport au bas de la fourchette la progression est de 18,9% comparé à la même période en 2013, où le groupe avait réalisé un chiffre d’affaires de 437 millions d’euros.


Pour le premier semestre le chiffre d’affaires est compris entre 1,020 et 1,060 milliard d’euros, soit un quart de plus par rapport aux 809 millions d’euros réalisés durant la même période un an auparavant. Une belle performance attribuable notamment au lancement de l’application mobile sur tous les marchés internationaux. A la fin du deuxième trimestre l’appli avait déjà été téléchargée jusqu’à 3,8 millions de fois. Ainsi la part des opérations mobiles a bondi de 41%.


Près du seuil de rentabilité sur l’ensemble de l’année

Par ailleurs Zalando affirme être en bénéfice pour le deuxième trimestre. La marge opérationnelle se situait aux alentours du seuil de rentabilité, alors que l’an dernier elle était de -9%. L’entreprise explique cette amélioration par le contrôle plus strict des coûts de marketing et de vente. Les frais logistiques ont eux aussi été bien maîtrisés, grâce au travail plus efficace dans le nouveau centre de distribution de Mönchengladbach.


Cela ne signifie pas pour autant que Zalando pourra présenter des chiffres positifs sur l’ensemble de l’année : « L’évolution durant le deuxième trimestre a été très positive, car il y a eu une combinaison d’une forte croissance et d’une amélioration significative des marges. Sur base de cette situation, nous confirmons notre objectif sur l’ensemble de l’année, qui est de nous rapprocher fortement du seuil de rentabilité, sans l’atteindre entièrement », a déclaré le co-dirigeant Rubin Ritter.


L’année dernière Zalando a essuyé une perte de 118 millions d’euros. L’entreprise avait atteint le seuil de rentabilité sur ses marchés clés (Allemagne, Autriche et Suisse), contrairement à ses autres marchés. Zalando est actif dans 15 pays.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Lidl construit un nouveau centre de distribution à Venlo

01/08/2017

Lidl va ouvrir un nouveau centre de distribution à Venlo, qui sera chargé de servir les clients du webshop. Il s’agirait d’un projet international, et non d’une initiative de Lidl Nederland.

Amazon installe des casiers de réception de colis chez le consommateur

31/07/2017

Amazon a présenté The Hub, un système de casiers de réception de colis qui peuvent être installés partout. Il existe des casiers de différents formats que l’on aménage indifféremment à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment. 

Chute du bénéfice d’Amazon

28/07/2017

Au deuxième trimestre le bénéfice du géant américain d’internet Amazon a fortement reculé, plus encore qu’attendu par les analystes. Par contre le chiffre d’affaires a progressé d’un quart.

Amazon : un problème qui ne cesse de croître pour les autres retailers

27/07/2017

Ceux qui ont cru qu’Amazon allait doucement cesser sa progression, n’ont qu’à se rhabiller : l’entreprise vaut plus de 500 milliards de dollars.  L’ « effet Amazon » entrave les autres retailers et investisseurs.  Comment doivent-ils réagir ?

Back to top