Zalando s’engage à améliorer les conditions de travail de ses ouvriers | RetailDetail

Zalando s’engage à améliorer les conditions de travail de ses ouvriers

Zalando s’engage à améliorer les conditions de travail de ses ouvriers

Désormais les travailleurs dans les centres de distribution de Zalando seront autorisés à s’asseoir en dehors des temps de pause, s’ils en éprouvent le besoin. « Il est possible que d’autres améliorations des conditions de travail soient envisagées », affirme l’e-commerçant allemand.

Un reportage met le feu aux poudres

Récemment Zalando a été à nouveau compromis, suite à un reportage d’une journaliste de la chaîne allemande RTL, ayant travaillé incognito dans le centre de distribution d’Erfurt durant trois mois. Elle y dénonçait des conditions de travail pénibles. Ainsi lors de journées de pointe elle aurait dû parcourir jusqu’à 27 km dans l’entrepôt, sans avoir le temps de se reposer. Bien au contraire, car les contrôles de vols empiétaient bien souvent sur les temps de pause.


A présent Zalando s’est engagé à examiner les circonstances de travail et à les améliorer si nécessaire. Pour ce faire l’entreprise a mis sur pied une équipe spéciale. « Certes, il faudra du temps pour effectuer un examen complet et mettre en place les mesures requises », admet le directeur opérationnel David Schröder sur le site web de l’entreprise.


Suppression de la prime de délation

Les travailleurs seront désormais autorisés à se reposer en dehors des pauses officielles, s’ils ne se sentent pas bien . Néanmoins la plupart des activités continueront à se dérouler debout ou en marchant. Par ailleurs les membres dirigeants recevront une formation concernant les valeurs de l’entreprise et la philosophie en matière de communication. La prime de délation de 500 euros prévues pour les employés dénonçant un vol par un collègue sera supprimée, afin de garantir une bonne ambiance de travail.


Les conditions de travail discutables chez Zalando ont déjà fait l’objet de nombreuses critiques, notamment en 2012. Zalando avait alors promis des améliorations.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.