Dille & Kamille opte pour des transports maritimes durables

Magasin Dille & Kamille à Anvers
Photo Dille & Kamille

Dille & Kamille privilégie les biocarburants en s’engageant avec GoodShipping : cette scale-up fera appel à du carburant produit à partir de déchets et de flux résiduels pour le transport maritime.

 

Un transport maritime sans émissions de CO2

Dille & Kamille utilise désormais du biocarburant pour ses livraisons outremer, une alternative plus durable au carburant fossile. La chaîne de distribution néerlandaise s’est en effet engagée avec GoodShipping, qui fait appel à des biocarburants de deuxième génération pour ses cargos. Ces biocarburants sont produits à partir de déchets et de flux résiduels. Ils ne provoquent donc pas d’émissions de CO2 et ne nécessitent pas de couper des arbres ou d’utiliser des terres agricoles.


« Nous achetons du biocarburant pour la totalité des kilomètres parcourus par la cargaison de Dille & Kamille en navire de haute mer », explique Katarin van Orshaegen, Commercial Lead GoodShipping. Mais le biocarburant n’est pas nécessairement utilisé par le navire qui approvisionne le retailer, il peut également l’être par d’autres navires affiliés. « Il s’agit de la part des kilomètres parcourus sans émettre de CO2 dans le transport maritime total. Plus les entreprises sont nombreuses à rejoindre GoodShipping, moins les navires utiliseront des combustibles fossiles et plus l’impact positif sur l’environnement sera important. »


Pour Dille & Kamille, cette collaboration s’inscrit dans la stratégie de la chaîne qui vise à promouvoir la durabilité et l’économie circulaire. « C’est une belle étape que nous franchissons pour rendre notre entreprise plus durable. Nous allons coopérer pour la totalité de notre transport maritime. Cela permettra d’économiser environ 248 tonnes de CO2 en 2020 », déclare le directeur général Hans Geels.