Dovy Keukens condamné pour cause de discrimination liée à l’âge

Dovy Keukens condamné pour cause de discrimination liée à l’âge

Le tribunal du travail de Gand a condamné Dovy Keukens pour cause de discrimination liée à l’âge, suite à une plainte d’Unia, le centre interfédéral pour l’égalité des chances, qui accusait le fabricant de cuisines d’avoir refusé d’embaucher un candidat à cause de son âge trop avancé.

« Un cas isolé »

Dovy Keukens a refusé d’inviter le candidat à un entretien d’embauche, estimant qu’avec ses 59 ans, il était trop vieux pour occuper la fonction. Le cuisiniste précise que souvent les personnes plus âgées ont du mal à apprendre les nouveaux logiciels utilisés par l’entreprise.


Cet argument a été balayé d’un revers de main par le tribunal du travail.  Le tribunal a condamné Dovy Keukens à payer une amende de 25.000 euros à la victime et à une astreinte de 1.000 euros à chaque nouvelle infraction.  Et enfin, Dovy Keukens doit également afficher la condamnation à un endroit bien visible. 


Il est possible que Dovy Keukens aille en appel contre cette décision du tribunal.  « Il s’agit d’un cas isolé, où un collaborateur a envoyé, de sa propre initiative, un e-mail inacceptable pour nous », explique Donald Muylle de Dovy Keukens.  « Au tribunal, nous avons apporté suffisamment de preuves montrant que notre entreprise est prête à accueillir tout le monde, peu importe l’âge, l’origine ou la religion. »