Ikea Arlon s’adapte aux expatriés luxembourgeois

Ikea

La chaîne de magasins de meubles Ikea a donné un nouveau visage à sa succursale d’Arlon : au carrefour de la Belgique, de la France et du Luxembourg, et dans une région peuplée de nombreux expatriés, le magasin d'ameublement a fait peau neuve.

 

Une approche plus orientée sur les spécificités de la région

Ikea a bien compris que les spécificités régionales sont une réalité. Même le constructeur mondial de grandes boîtes de rangement bleues adopte une approche plus locale, comme le prouve la rénovation du site d’Arlon. Ouverte depuis 2005, la succursale fait déjà peau neuve. Cette opération a pour objectif de mieux répondre à une « clientèle particulièrement diversifiée ».

 

Situé à un jet de pierre de la France et du Luxembourg, le magasin reçoit une clientèle spécifique, dont de nombreux expatriés. Le détaillant suédois a organisé une enquête de grande envergure afin de mieux connaître ses clients et tenir compte de leurs besoins pendant les travaux de rénovation. 

 

Par exemple, il est ressorti de l’enquête que les canapés-lits y sont très populaires, car 31 % des clients luxembourgeois sont des expatriés qui reçoivent régulièrement de la famille. Sur la base des résultats de l’enquête, la gamme de produits proposés dans le magasin a été élargie pour répondre aux nombreux niveaux de revenus différents, également en termes de gamme de prix. 

 

Salons avec bruitages

Dans le showroom, Ikea veut rendre l’expérience plus réelle en faisant en sorte que les différentes pièces exposées soient encore plus proches de l’expérience réelle. Désormais entourées de quatre murs, elles sont équipées de bruitages et d’effets sonores : dans la cuisine, les clients peuvent entendre des casseroles qui s’entrechoquent, dans la chambre voisine, un adolescent qui joue. Le site réinterprété fait la part belle à l’ambiance et à l’ultra-réalisme, c’est en ces termes que le décrit Ikea. Reste à voir si les clients y trouvent une telle valeur ajoutée.

 

Le nouvel itinéraire est désormais ponctué de patios verts où les acheteurs peuvent prendre le temps de souffler un peu. Les employés se verraient également confier un rôle plus important, tandis que les clients pourraient tester les solutions de « maison intelligente » via des tablettes dans certaines pièces.

 

Point d’enlèvement élargi

La succursale espère étendre bientôt son point d’enlèvement des commandes en ligne. À cet effet, le magasin a déposé une demande de permis auprès de la commune et espère réaliser le projet à l’été 2022. Aujourd’hui, les ventes en ligne en Belgique représentent déjà 20 % du chiffre d’affaires, soit un doublement par rapport à l’époque d’avant le coronavirus, une tendance qui, selon la chaîne, est appelée à se poursuivre. 

 

L’enveloppe totale de cette transformation représente un investissement de 2,5 millions d’euros. Dans la mesure du possible, cet investissement revêt un caractère durable et s'inscrit dans le prolongement des ambitions d’Ikea d'être 100 % circulaire d’ici l'horizon 2030. L'ancien plancher, par exemple, n’a pas été remplacé, mais réparé.