Ikea se lance dans le leasing de meubles

La chaîne d’ameublement Ikea veut inciter les consommateurs à vivre plus durablement. Pour ce faire le géant suédois lance un projet pilote aux Pays-Bas permettant aux clients de louer des meubles au lieu de les acheter et de donner ainsi une deuxième vie aux produits.


Prendre soin de l’homme et de la planète

« Notre responsabilité est de veiller à ce que le matériel soit durable, même si le prix est bas. Et de lui donner une deuxième vie. C’est pourquoi aux Pays-Bas nous allons introduire la location ou le leasing de produits. Un projet pilote démarrera d’ici peu, avec une poignée de produits », explique Lena Herder, directrice d’Ikea Pays-Bas, dans une interview accordée au journal NRC.


Prendre soin de l’homme et de la planète est au cœur de la stratégie d’Ikea, souligne Herder. Le retailer se veut un précurseur en la matière, en montrant aux consommateurs comment vivre plus durablement. Elle réfute l’image d’Ikea comme enseigne de mobilier jetable : « Si vous achetez une table chez Ikea, je veux que vous l’ayez encore dans dix ans. Nous ne poussons pas à une consommation constante de nouveaux produits. Personnellement j’ai une table que j’ai achetée lorsque je me suis mise en ménage avec mon mari. Maintenant c’est ma fille qui l’a reprise, cette table a déjà 40 ans. »


Pas de petits magasins urbains

Début 2018 Ikea avait déjà annoncé son intention de tester la location et le rachat de meubles. Au Japon par exemple le retailer rachète des fauteuils utilisés de ses clients et recycle le matériel, pour éviter que ces fauteuils ne terminent comme déchet. Pour l’instant la chaîne n’a pas encore précisé comment le test se déroulerait aux Pays-Bas.


Quoi qu’il en soit les tests effectués par la chaîne avec des magasins de plus petit format au cœur des villes ne devraient pas s’étendre vers les Pays-Bas de sitôt « La Hollande est un petit pays très peuplé. Avec tous les magasins que nous avons ici, la plupart des gens sont à 20 minutes en voiture d’un point de vente. C’est unique. En Espagne, il faut parfois rouler deux heures avant d’atteindre un magasin. Nous nous concentrons sur les magasins existants. »