Ingka Group (Ikea) : érosion du chiffre d’affaires, mais explosion des ventes en ligne

Ingka Group (Ikea) : érosion du chiffre d’affaires, mais explosion des ventes en ligne
Shutterstock.com

La pandémie a également provoqué une accélération numérique chez Ikea. Le déploiement des services « click & collect » lui a cependant permis de sauver les meubles.

 

Croissance de 60% en ligne

Le groupe Ingka, propriétaire de la plupart des magasins Ikea, vient de publier ses résultats financiers pour l’exercice 2019-2020, clôturé le 31 août. Sur ces douze mois, le chiffre d’affaires a reculé de 4,8% à 37,4 milliards d’euros. Une conséquence logique de la crise sanitaire : 75% des magasins ont été fermés pendant les périodes de confinement – sept semaines en moyenne. Les charges d’exploitation ayant également augmenté, le bénéfice net est retombé à 1,2 milliard d’euros (contre 1,8 milliard l’année précédente).
 

La pandémie a cependant accéléré les développements numériques d’Ikea. L’entreprise a transformé ses magasins en centres de distribution et a lancé des services « click & collect » avec des points d’enlèvement sans contact. Il en a résulté une hausse des ventes en ligne de 60% sur l’ensemble de l’exercice. L’e-commerce pèse désormais 18% du chiffre d’affaires total.
 

Le retailer évoque une « performance solide » compte tenu des circonstances et a constaté une forte reprise des ventes après la réouverture des magasins. Manifestement, les consommateurs veulent de plus en plus améliorer leur vie à la maison. Le détaillant est arrivé à la moitié d’un plan de transformation ambitieux qui doit le rendre plus abordable, accessible et durable. « Nous voulons faire partie de la solution au changement climatique et nous continuerons donc à concentrer nos futurs investissements sur une reprise plus propre, plus verte et plus inclusive après le Covid-19 », a déclaré son CEO Juvencio Maeztu.