Jysk enregistre une forte croissance au Benelux

Jysk enregistre une forte croissance au Benelux
Jysk

Malgré les fermetures forcées de ses magasins dans plusieurs pays, Jysk a une fois de plus réussi à publier des résultats solides. Les revenus ont atteint un nouveau sommet tant en Belgique qu’aux Pays-Bas.

 

Bénéfice en hausse

Jysk avait déjà signalé un chiffre d’affaires record de 4,39 milliards d’euros en septembre. Aujourd’hui, le retailer a donné plus de détails sur l’exercice 2020-2021, qui a été clôturé à la fin du mois d’août. Le résultat d’exploitation global (EBIT) a ainsi progressé de plus de 20% à 4,5 milliards de couronnes danoises (600 milliards d’euros).

 

En Belgique, le chiffre d’affaires a gagné près 92% à 66,7 milliards d’euros, alors que le bénéfice d’exploitation a atteint 10 millions d’euros. « Ce fut une année difficile au cours de laquelle nos magasins sont restés fermés pendant un certain temps et nous avons dû faire face à des mesures de grande envergure. Je suis d’autant plus fier de ces excellents résultats que nous avons obtenus tous ensemble. C’est la preuve de notre concept seamless, où les achats en ligne et hors ligne sont parfaitement alignés, répond aux souhaits de nos clients », a déclaré Frank Christant, Country Manager de Jysk pour les Pays-Bas, la Belgique et la France.

 

Le retailer compte actuellement 43 magasins en Belgique, et vise à terme au moins 100 magasins répartis sur l’ensemble du territoire. En outre, tous les établissements inaugurés avant 2018 seront convertis au dernier concept.

 

Investir dans les magasins

Aux Pays-Bas, le chiffre d’affaires n’a augmenté « que » de 1,1% à 163 millions d’euros, mais à 26,7 millions d’euros, les bénéfices ont progressé de près d’un quart par rapport à l’année précédente. Jysk souhaite rénover 72 magasins dans les années à venir. « Nous constatons que le nouveau concept attire davantage de clients, c’est pourquoi nous continuons à investir dans la transformation de nos magasins. Le plus grand défi ici est d’obtenir les matériaux nécessaires, car nous sommes confrontés à une pénurie mondiale de matières premières et de capacités logistiques. Mais nous pensons que la situation va s’améliorer dans les années à venir », a encore expliqué Frank Christant.

 

Pour l’année en cours, le CEO Jan Bøgh voit un énorme potentiel de croissance sur certains marchés, tandis qu’il pourrait être difficile de réitérer le chiffre d’affaires de 2020/21 sur d’autres. « Dans certains pays, nous avons dû faire face à des “achats anticipés”, certains clients achetant des meubles plus tôt que prévu. Ces clients n’achèteront probablement pas de nouveaux meubles de jardin ou de nouveau lit cette année », a déclaré le directeur.