Le coronavirus a coûté 1,5 milliard d’euros à Ikea

Le coronavirus a coûté 1,5 milliard d’euros à Ikea
Photo : Ikea

Ikea a vendu pour 35,2 milliards d’euros entre le 1er septembre 2019 et le 31 août 2020. C’est 1,5 milliard de moins que l’an dernier, malgré la croissance de 60% des ventes en ligne. L’enseigne suédoise est cependant fière de sa performance.

 

Fréquentation et chiffre d’affaires en légère baisse

Ikea a réalisé un chiffre d’affaires de 35,2 milliards d’euros sur son exercice financier 2020 – qui s’étend de septembre 2019 à fin août 2020. La direction a qualifié ces résultats de positifs, en dépit des conséquences de la crise sanitaire. Les ventes au détail ont baissé de 1,5 milliard d’euros par rapport à l’exercice antérieur qui s’était clôturé sur chiffre d’affaires de 36,7 milliards d’euros.


Mais 75% des magasins ont fermé leurs portes pendant plusieurs semaines lors du confinement. Il en a résulté une baisse de la fréquentation : sur l’ensemble de l’année, Ikea a accueilli 706 millions de visiteurs, contre 839 millions l’année précédente. Mais les ventes en ligne ont explosé : le site a enregistré un milliard de connexions en plus et accueilli 3,6 milliards de visiteurs. Les ventes en ligne ont à nouveau augmenté de 60% après une hausse de 48% sur l’exercice 2019. Les ventes en ligne représentent ainsi 18% des ventes au détail.

 

Investissements et coûts

Si elle n’a pas publié ses bénéfices, Ingka Group, la branche retail d’Ikea, a laissé clairement entendre que la pandémie avait laissé des traces au niveau des coûts.  Par exemple, la chaîne a donné pour 26 millions d’euros de produits d’aide d’urgence, accordé une sécurité de revenu et des horaires de travail flexibles à ses collaborateurs et remboursé les aides publiques dont elle a bénéficié dans certains pays parce que la reprise économique avait été plus rapide que prévu.


Mais surtout : la crise sanitaire a accéléré la transformation d’Ikea : les magasins ont été utilisés comme centres d’enlèvement et la chaîne a mis en place un système click&collect. La pandémie n’a pas non plus empêché l’entreprise d’ouvrir 26 nouveaux magasins, notamment à Shanghai, Séoul, Moscou et Tokyo. Ingka Group a également investi dans l’immobilier, avec notamment le centre commercial Kings Mall à Londres et dans la rue de Rivoli à Paris. 


Les investissements dans les solutions 3D et d’IA visuelle se sont poursuivis avec l’acquisition de Geomagical Lab, qui développera des agencements de magasins virtuels interactifs pour le retailer. Dans le cadre de son objectif de contribution positive au climat à l’horizon 2030, Ikea a enfin réalisé 600 millions d’euros d’investissements durables. Au total, le groupe a investi 3,8 milliards d’euros dans la durabilité à ce jour.