Le géant chinois du web mise sur l’Italie

Le géant chinois du web mise sur l’Italie

Le géant chinois du web JD.com souhaite s’implanter en Italie. Cela signifierait un deuxième bureau européen en peu de temps pour le grand rival d’Alibaba.

L’Europe dans la ligne de mire

L’emplacement d’un bureau à Milan témoigne de la pulsion d’expansion européenne de JD.com. L’entreprise cherche à s’étendre à d’autres pays européens au plus vite : lors de l’ouverture récente de son bureau à Paris, en France, l’entreprise avait déjà annoncé son intention d’étudier les possibilités d’implantation en Allemagne et au Royaume-Uni.

 

Le webshop chinois existe depuis 1998 et vaut aujourd’hui près de 47 milliards en bourse. Au total, JD.com emploie plus de 150.000 personnes dans le monde entier. Parmi les principaux investisseurs, on retrouve la chaîne de supermarchés américaine Walmart (11%) et les entreprises technologiques Tencent et Google. Pour pouvoir participer à l’expansion internationale, Google a déjà investi 550 millions de dollars (480 millions d’euros) dans l’entreprise. Sur son propre marché, l’e-retailer propose principalement des produits tels que des smartphones, des ordinateurs portables, des cosmétiques, de la nourriture et des billets d’avion.

 

En se déployant sur le marché européen, JD.com entre en concurrence avec Amazon, actuellement leader du marché. Contrairement à Amazon, JD.com possède son propre réseau logistique, ce qui signifie que le webshop chinois construira son propre réseau d’entrepôts en Europe. En ce qui concerne la livraison à domicile, l’entreprise souhaite nouer des partenariats locaux.