Plan de sauvetage de Casa approuvé

Plan de sauvetage de Casa approuvé
Shutterstock.com

Après l’approbation du plan de réorganisation de la chaîne de décoration Casa par les créanciers, le tribunal de l’entreprise de Turnhout a également donné son accord.

 

Un an de répit

Le plan stipule que tous les créanciers recevront les montants dus au plus tard dans un an, rapporte De Standaard. Les fournisseurs seraient remboursés à 90%, tandis que les sociétés intragroupes ne recevraient que 40%.

 

Casa appartient à la famille Blokker. L'entreprise de décoration est déficitaire depuis déjà plusieurs années et est lourdement endettée. En 2017, le feu vert avait été donné au plan stratégique 20.20, supposé redonner un avenir à l'entreprise. Celui-ci prévoyait pour la chaîne un nouveau centre de distribution à Olen, un nouveau concept de magasin et l’adoption d’une stratégie entièrement omni-canal.

 

En début d’année, la famille propriétaire a converti 69,5 millions d'euros de dettes en capital. L'objectif n’était pas seulement de faire repartir l'entreprise sur une base plus saine, mais aussi d’envoyer un message aux fournisseurs. À l’époque, le pire semblait être passé, puisque le chiffre d'affaires était 10% supérieur à celui de la même période un an plus tôt.

 

Cependant, la flambée de la crise du coronavirus a été un nouveau coup dur pour Casa. Juste avant l'été, la société a introduit une demande de réorganisation judiciaire. Ce plan est donc désormais approuvé.

 

« Confiance en l'avenir »

La PDG, Giane Van Landuyt, est heureux de refermer  un « chapitre noir » de l'histoire de la Casa et envisage l'avenir avec confiance. « La persévérance et la résilience de nos employés en Belgique et dans les 8 pays dans lesquels nous opérons nous ont également permis de récupérer une partie de la perte de chiffre d’affaires subie après le premier confinement. »


L'entreprise veut maintenant se concentrer sur la réalisation du plan stratégique. Elle conclut : « Nous allons nous concentrer encore plus sur l’expansion numérique de notre entreprise et sur la mise en évidence du nouveau positionnement ascendant de notre chaîne d'intérieur. »