« Mais il est où le soleil ? » s’éclipse

« Mais il est où le soleil ? » s’éclipse

La société bruxelloise Kesar, qui depuis 1999 commercialise la ligne de prêt-à-porter féminin  « Mais il est où le soleil ? » a déposé son bilan. L’entreprise employait 87 personnes.

La marque a démarré par la création et la vente de châles d’inspiration orientale. Mais au fil des années  la griffe a connu un véritable envol international, notamment aux Pays-Bas, en France,  Allemagne, Grande Bretagne et Irlande. La marque est disponible au travers de 5 boutiques en propre (4 en Belgique et 1 un Paris), 5 franchisés (en France, Suisse et Allemagne) , ainsi qu’un large réseau de magasins multimarques. Le chiffre d’affaires  est passé de 19 millions d’euros en 2009  à 27 millions d’euros en 2010.


Selon Laurence Everard, qui a créé la marque avec Val Pollet, la croissance exponentielle est à la base des problèmes financiers actuels : « Cette croissance mal maîtrisée et de très lourds investissements engagés à un moment où la crise économique nous frappe de plein fouet », comme l’explique Laurence Everard, ont malheureusement été fatals à cette marque, qui partie de rien, était en plein essor. Les deux femmes recherchent depuis quelques mois déjà un repreneur ou un investisseur, ce qui dans le climat économique actuel semble pour le moins utopique.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: