‘KiloSjop’ vend des vêtements de seconde main au kilo

‘KiloSjop’ vend des vêtements de seconde main au kilo

L’atelier protégé Spoor2 lance une nouvelle formule à Hamme, le ‘KiloSjop’. Les consommateurs pourront y acheter des vêtements de seconde main au kilo. Ainsi Spoor2 espère trouver une solution pour écouler les stocks excédentaires provenant des centres de réutilisation des alentours.

Réduction des coûts environnementaux

Spoor2 vend des articles de seconde main dans les centres de réutilisation de Hamme, Puurs, Bornem et Zele. Une rotation d’environ quatre semaines y est d’application, après quoi les produits doivent faire place à d’autres articles. En règle générale ces stocks excédentaires sont expédiés vers l’Asie et l’Afrique, mais en raison des coûts environnementaux élevés, Spoor2 a cherché et a trouvé une solution en lançant ‘KiloSjop’.


« Tout le textile qui ne sera pas vendu endéans les quatre semaines dans nos centres de réutilisation sera transféré vers le KiloSjop, où les clients pourront acheter du textile au kilo. C’est comme pour les bonbons : tout comme vous remplissez à votre guise votre sachet de bonbons, pour ensuite payer à la caisse en fonction du poids, ici vous remplissez votre panier de textile et vous payez au poids. Un kilo de textile vous coûtera à peine 3 euros », explique Christel Vanhoyweghen, présidente de Spoor2.

 

Tags: