100 millions d’euros qui partent en fumée chez Burberry

100 millions d’euros qui partent en fumée chez Burberry
© Willy Barton / Shutterstock.com

Tout le monde ne comprend pas la nécessité du développement durable. L’année dernière, la marque de mode britannique Burberry a brûlé plus de 30 millions d’euros de produits de marque « pour éviter qu’ils ne tombent entre de mauvaises mains ».

Cent millions qui partent en fumée

The Times a découvert que ce chiffre augmente chaque année. En 2016, des articles Burberry d’un montant total de ‘seulement’ 21 millions d’euros ont atterri sur le bûcher.  Au total, la marque a fait partir en fumée pas moins de cent millions d’euros en produits de sa marque.

 

L’entreprise a admis dans les médias britanniques qu’elle a « mis en place des processus pour réduire au maximum les stocks inutiles » et a notamment souligné qu’un nouveau contrat parfum signé avec Coty l’année dernière a occasionné la destruction par le feu de vieux parfums pour un montant de 10 millions de livres sterling (11 millions d’euros).

 

Propre aux fabricants de luxe

Selon Maria Malone, spécialiste de la mode à la Manchester Metropolitan University, Burberry recourt à des mesures extrêmes de ce type pour rendre la marque plus exclusive : « Ils ne veulent pas que des produits Burberry finissent entre les mains de personnes qui pourraient les vendre à prix fortement réduit et ainsi dévaloriser la marque. »

 

D’autres fabricants de produits de luxe retireraient encore plus de produits du marché. Ces deux dernières années, Richemont (le propriétaire de Cartier) a racheté des montres pour un montant de près d’un demi-milliard. La plupart de ces montres auraient été jetées à la poubelle.