40% des collections encore en rayon à la veille des soldes d’hiver | RetailDetail

40% des collections encore en rayon à la veille des soldes d’hiver

40% des collections encore en rayon à la veille des soldes d’hiver

Les soldes d’hiver démarrent demain et les bonnes affaires ne manqueront, vu la saison décevante qu’ont connu les boutiques de mode indépendantes. L’heure n’est pas à l’optimisme à en croire les diverses organisations patronales.

Des stocks importants, mais des attentes « modérées »

Pour les commerces de mode indépendants les ventes de la saison automne-hiver ont été médiocres (bien que légèrement supérieures à l’année précédente). Près de 40% de la collection d’hiver est restée invendue à la veille des soldes d’hiver, révèle une enquête de Mode Unie auprès de boutiques de mode indépendantes.


Bien que « ces dernières semaines 37% des boutiques aient pratiqué les ventes couplées et 8% les soldes déguisées », le Syndicat Neutre pour Indépendants estime que « plus de trois quarts des magasins de mode démarrent les soldes avec autant ou davantage de stock par rapport à l’an dernier. »


Dans la partie francophone du pays, on observe un scénario similaire : selon l’Union des Classes Moyennes, 39,2% des boutiques de mode ont davantage de stock en début de soldes par rapport à l’hiver dernier et 44,3% disent avoir autant de stock.


Les attentes des commerçants pour la période des soldes semblent « modérées » : plus de 60% s’attendent à un chiffre de vente similaire par rapport aux soldes d’hiver de l’an dernier, indique Mode Unie. Selon l’UCM, 27,3% des commerçants prévoient de meilleurs soldes que l’an dernier, alors que 25,8% se disent plutôt pessimistes.

 

Des réductions de 30%

Lors du démarrage des soldes la plupart des boutiques de mode indépendantes accorderont des réductions de 30% . Mode Unie souligne que de telles soldes sur des produits de qualité sont finalement plus intéressantes que de plus grosses réductions sur des articles disponibles à bas prix durant toute l’année.


De l’autre côté de la frontière linguistique trois quarts des boutiques indépendantes débuteront avec des réductions d’au moins 20% et un commerçant sur trois (36,6%) proposera d’emblée des rabais de 30% : des réductions plus importantes par rapport à l’an dernier, conclut l’UCM.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


H&M lance son propre service de réparation en magasin

21/06/2018

H&M introduit un nouveau concept : Take Care, un espace au sein du magasin où les clients peuvent faire réparer ou personnaliser leurs vêtements. Tant le nouveau magasin de Paris que le flagship store de Hambourg disposent déjà de ce service.

La nouvelle génération aux commandes de la chaîne de magasins de chaussures Maniet

18/06/2018

Allison Vanderplancke, âgée de 28 ans, succède à son père en tant que PDG de la chaîne de magasins de chaussures Maniet. Il s’agit déjà de la cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale wallonne.

Afound, la première plate-forme de H&M, a été lancée en Suède

15/06/2018

Afound, la nouvelle formule multimarques du groupe H&M, a été lancée en Suède cette semaine. Avec la plate-forme web, les 2 premiers magasins qui ont ouvert leurs portes à Stockholm et à Malmö constituent un marché d’écoulement de vêtements soldés.

Le premier magasin Kiabi en Flandre s’installe à Bruges

14/06/2018

A peine deux ans après l’arrivée de Kiabi en Belgique, la marque française de prêt-à-porter ouvre son sixième magasin belge cet automne. Il sera situé à Bruges et sera le tout premier magasin en Flandre.

La maison-mère de Brantano bientôt cotée à la bourse de Bruxelles

13/06/2018

D’ici mi-juillet FNG Group espère être coté à la bourse de Bruxelles. Cette opération devrait permettre au groupe de mode de lever du capital frais afin de financer la transformation et l’expansion de l’enseigne Brantano.

JBC gagne du temps à la caisse grâce à la technologie RFID

07/06/2018

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC gagne une dizaine de secondes à la caisse par vêtement vendu. Les employés n’ont plus besoin de scanner les étiquettes de prix individuellement.