Abercrombie & Fitch ferme son flagshipstore à Bruxelles

Abercrombie & Fitch ferme son flagshipstore à Bruxelles
Shutterstock.com

Abercrombie & Fitch fermera définitivement sa boutique du boulevard de Waterloo au début de l’année prochaine. Le groupe de mode américain veut se concentrer les plus petites boutiques.

 

Concept dépassé

« Nous serons définitivement fermés à partir du 9 janvier », annonce, sans tambour ni trompette l’affiche placée à l’entrée, écrit la RTBF. Le flagshipstore d’Abercrombie & Fitch avait ouvert en 2011 – avec le tapage nécessaire – sur le boulevard de Waterloo, dans le prestigieux hôtel Wittouck. À l’époque, les employés qui ont accueilli les premiers clients avaient été sélectionnés par une agence de mannequins. Mais l’aventure se terminera bientôt.

 

À la base de la fermeture : une concurrence mortelle et la crise du coronavirus. Depuis 2015, Abercrombie & Fitch ne cesse de perdre du terrain face à des marques émergentes comme Uniqlo et Superdry. De plus, la marque doit faire face à une concurrence accrue de la part de valeurs sûres comme Zara et H&M, qui sont également beaucoup plus abordables.

 

Plus petites boutiques

Cet été, une fuite avait déjà annoncé la fermeture de son flagshipstore des Champs-Élysées à Paris, une information qui a depuis été officiellement confirmée. Mais Abercrombie & Fitch taille aussi dans ses grands magasins ailleurs : les boutiques phares de Londres, Munich, Madrid et Fukuoka (Japon) fermeront les portes au cours des trois prochains mois, rapport LSA.

 

Le groupe de mode américain poursuit ainsi sa politique de recentrage sur les petits magasins, plus adaptés aux nouveaux modes de consommation. Au total, le groupe exploite 309 magasins Abercrombie (dont 256 aux États-Unis), pour un chiffre d’affaires de 343 millions de dollars (283 millions d’euros) au troisième trimestre, ainsi que 540 magasins Hollister (dont 386 aux États-Unis), pour un chiffre d’affaires de 477 millions de dollars (393 millions d’euros).