Abercrombie & Fitch supprime le logo sur ses vêtements | RetailDetail

Abercrombie & Fitch supprime le logo sur ses vêtements

Abercrombie & Fitch supprime le logo sur ses vêtements

D’ici le printemps prochain tous les logos disparaitront des vêtements d’Abercrombie & Fitch (A&F). La marque autrefois si populaire chez les jeunes est en perte de vitesse.  Aussi l’enseigne a-t-elle décidé de changer son fusil d’épaule.

Inversion des tendances

Ces quinze dernières années c’est précisément le logo très proéminent sur ses collections de vêtements qui avait fait le succès de la marque américaine. Pour les adolescents ce logo était une manière d’afficher leur appartenance à un groupe.


Or aujourd’hui cette tendance s’est inversée : les ados préfèrent  les vêtements – sans logo – de chez Primark, H&M ou encore Forever 21, parce que nettement moins chers. A titre comparatif : chez Foverver 21 un jeans vous coûtera moins de 10 dollars (7,5 euros), alors que chez A&F il vous faudra débourser 75 dollars (60 euros).


Face à ces géants du textile, jugés plus branchés,  A&F petit à petit a perdu du terrain : en effet les ventes sont en baisse depuis dix trimestres consécutifs. Le trimestre dernier le chiffre d’affaires  a régressé de 6% à 891  millions de dollars (676millions d’euros).


Fermeture de magasins par mesure d’économie

Pour remédier à cette situation le CEO Mike Jeffries a décidé de changer de stratégie. D’ici le printemps prochain tous les logos disparaîtront des vêtements. En outre l’entreprise a pris des mesures pour réduire ses  coûts afin de pouvoir diminuer les prix des vêtements. Ainsi en Amérique du Nord une soixantaine de magasins fermeront leurs portes au cours de cette année après expiration de leur contrat de bail.


D’autre part la chaîne d’approvisionnement sera accélérée de manière à répondre plus rapidement aux nouvelles tendances.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Des prisonniers chinois fabriquent-ils des vêtements pour H&M et C&A ?

20/02/2018

L’ex-journaliste britannique Peter Humphrey accuse H&M et C&A de travaux forcés. Il aurait vu de ses propres yeux des prisonniers à Shanghai contraints de fabriquer des vêtements pour des enseignes occidentales. Les retailers concernés examinent l’affaire.

Chanel entre au capital de l’e-tailer Farfetch

19/02/2018

Chanel a pris une participation minoritaire dans la plateforme de mode online britannique Farfetch. La maison de couture française souhaite utiliser l’expérience de l’e-tailer afin de développer des innovations digitales pour sa propre clientèle.

Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza

19/02/2018

La chaîne de magasins Monoprix, propriété du groupe français Casino, a entamé des discussions en vue d’une reprise du site de vente en ligne de chaussures Sarenza, l’un des webshops les plus importants de France.

Kiabi ouvre son plus grand magasin belge au Westland Shopping Center

15/02/2018

La chaîne de mode française Kiabi ouvre son cinquième magasin dans le Westland Shopping Center à Anderlecht. Avec une surface de plus de 1.800 m², il s’agit du plus grand point de vente de l’enseigne familiale dans notre pays.

H&M prévoit une année 2018 difficile

15/02/2018

Le groupe de mode suédois H&M annonce une année 2018 difficile. Même si le groupe s’efforce de  stimuler les ventes en ligne, le chiffre d’affaires dans les magasins physiques continuera probablement de baisser durant l’année à venir.

Juttu traverse la frontière linguistique

13/02/2018

Juttu, la chaîne sœur d’A.S. Adventure, s’apprête à conquérir la Belgique toute entière. Après Anvers, Roulers et Bruges, le mois prochain l’enseigne s’installera à Bruxelles et ultérieurement à Gand et lancera un webshop en français.

Back to top