Accélération des ventes chez Hermès, grâce aux sacs à main et à la Chine

Au premier trimestre le fabricant français d’articles de luxe Hermès a accéléré sa croissance, et ce grâce à sa division de sacs à main (+12,5% !) et au consommateur chinois qui reste très friand de la marque de luxe française.

Accélération de la croissance

Au premier trimestre le chiffre d’affaires d’Hermès a atteint 1,6 milliard d’euros et dépasse ainsi les attentes des analystes qui tablaient sur 1,58 milliard d’euros. Il s’agit d’une croissance de 16% par rapport au chiffre d’affaires réalisé durant la même période un an plus tôt. Sur base comparable les ventes du groupe ont augmenté de 12%,  une croissance supérieure à celle enregistrée durant les deux précédents trimestres (+9,6%).


« Porté par le succès des collections auprès de tous nos clients, Hermès connaît une accélération de ses ventes au premier trimestre. Ce qui témoigne de la poursuite d’une tendance dynamique, notamment en Chine », se félicite Axel Dumas, Gérant d’Hermès. Le groupe précise que ces excellents résultats sont attribuables surtout à la croissance des volumes et moins à la hausse des prix, donc « une croissance saine ».


L’Asie (hors Japon)  se profile de plus en plus comme le moteur de croissance de la marque de luxe française : cette région affiche une croissance de pas moins de 17%, tirée par la Chine. Au Japon le chiffre d’affaires a grimpé de 10%, tout comme aux Etats-Unis. En Europe (hors France) la croissance s’est élevée à 9,5%. Parmi ces excellents résultats, seul le marché domestique français détonne avec une progression d’à peine 1% : une faible croissance imputable au mouvement des gilets jaunes, indique le management, sans les nommer explicitement.