Adidas abaisse ses prévisions de bénéfice d’un quart | RetailDetail

Adidas abaisse ses prévisions de bénéfice d’un quart

Adidas abaisse ses prévisions de bénéfice d’un quart

Adidas a beau être le grand gagnant, en tant que sponsor des maillots de foot de l’Allemagne et de l’Argentine à la Coupe du monde du Brésil, l’équipementier sportif allemand s’est pourtant vu contraint de lancer un avertissement sur bénéfice.

Bénéfice net d’à peine 650 millions d’euros

La Coupe du monde de football a non seulement boosté l’image d’Adidas, mais également ses ventes : avant même le début du championnat, Adidas avait déjà vendu plus de 14 millions de balles de football brazuca et plus de 8 millions de maillots de foot. Un record ! Malheureusement l’euphorie fut de courte durée.


Aujourd’hui Adidas a annoncé que les prévisions de bénéfice formulées précédemment n’étaient plus réalisables : initialement l’entreprise visait un bénéfice compris entre 830 et 930 millions d’euros, à présent Adidas se contentera d’un bénéfice annuel de 650 millions d’euros, soit un quart de moins. Par ailleurs le groupe annule ses prévisions de bénéfice pour 2015.


« Les récents événements en Russie, l’affaiblissement du rouble et la baisse de confiance des consommateurs locaux ont un impact sur la rentabilité à court terme », indique Adidas. En conséquence le management a décidé de « suspendre tous ses projets d’ouverture de nouveaux magasins dans la région et d’augmenter le nombre de fermetures de magasins. En prenant ces mesures, nous voulons limiter les risques pour l’entreprise », explique le groupe.


Chiffre d’affaires trimestriel de 3,465 milliards d’euros

Toutefois  la Russie n’est pas la seule source de soucis d’Adidas :  le marché des articles de golf est lui aussi en forte régression (-18%), alors que la marque Adidas au deuxième trimestre affiche une croissance de ses ventes de 10% (hors effets de change) et Reebok +9%.


Résultat : au deuxième trimestre le groupe a réalisé un chiffre de vente de 3,465 milliards d’euros, soit une progression d’à peine +2%. Le bénéfice opérationnel se limite à 220 millions d’euros, en partie suite aux lourds investissements marketing dans le cadre de la Coupe du monde de football. La réaction à la bourse a été impitoyable : aux heures de midi le cours de l’action avait chuté de plus de 14% par rapport à hier.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Des prisonniers chinois fabriquent-ils des vêtements pour H&M et C&A ?

20/02/2018

L’ex-journaliste britannique Peter Humphrey accuse H&M et C&A de travaux forcés. Il aurait vu de ses propres yeux des prisonniers à Shanghai forcés de fabriquer des vêtements pour des enseignes occidentales. Les retailers concernés examinent l’affaire.

Chanel entre au capital de l’e-tailer Farfetch

19/02/2018

Chanel a pris une participation minoritaire dans la plateforme de mode online britannique Farfetch. La maison de couture française souhaite utiliser l’expérience de l’e-tailer afin de développer des innovations digitales pour sa propre clientèle.

Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza

19/02/2018

La chaîne de magasins Monoprix, propriété du groupe français Casino, a entamé des discussions en vue d’une reprise du site de vente en ligne de chaussures Sarenza, l’un des webshops les plus importants de France.

Kiabi ouvre son plus grand magasin belge au Westland Shopping Center

15/02/2018

La chaîne de mode française Kiabi ouvre son cinquième magasin dans le Westland Shopping Center à Anderlecht. Avec une surface de plus de 1.800 m², il s’agit du plus grand point de vente de l’enseigne familiale dans notre pays.

H&M prévoit une année 2018 difficile

15/02/2018

Le groupe de mode suédois H&M annonce une année 2018 difficile. Même si le groupe s’efforce de  stimuler les ventes en ligne, le chiffre d’affaires dans les magasins physiques continuera probablement de baisser durant l’année à venir.

Juttu traverse la frontière linguistique

13/02/2018

Juttu, la chaîne sœur d’A.S. Adventure, s’apprête à conquérir la Belgique toute entière. Après Anvers, Roulers et Bruges, le mois prochain l’enseigne s’installera à Bruxelles et ultérieurement à Gand et lancera un webshop en français.

Back to top