Adidas détient le droit exclusif des bandes parallèles

Adidas détient le droit exclusif des bandes parallèles
Shutterstock

La chaîne de magasins suédoise H&M ne pourra plus utiliser les bandes parallèles sur ses vêtements de sport. Le tribunal de La Haye a jugé que celles-ci ressemblaient trop aux trois bandes caractérisant la marque Adidas.

Fin d’un conflit de 20 ans

Depuis vingt ans un conflit oppose H&M et l’équipementier sportif Adidas  concernant l’utilisation de bandes parallèles sur les vêtements. Mais à présent le tribunal de La Haye a tranché : les trois bandes parallèles sont un logo déposé, dont Adidas détient le droit exclusif.


En 1997 la chaîne de magasins H&M avait déjà été obligée de supprimer sa collection 'Work Out', suite à une décision judiciaire selon laquelle les deux bandes  apparaissant dans la collection – sur toute la longueur des pipes de pantalons et des manches de T-shirts – ressemblaient trop aux bandes emblématiques d'Adidas. Adidas a jugé cette interdiction insuffisante ; l’équipementier sportif exige depuis vingt ans que les Suédois signent une déclaration d'abstention, pour éviter que le conflit ne se reproduise pour les collections futures de H&M. Jusqu’à présent cette demande était toujours restée sans réponse.


H&M a demandé au tribunal néerlandais de supprimer l'interdiction antérieure, invoquant des différences minimes au niveau de la couleur et de la largeur des bandes. Toutefois le juge n’a pas suivi ce raisonnement : H&M devra donc bannir à tout jamais les bandes parallèles de ses collections. Ainsi la chaîne suédoise se voit contrainte de suivre l'exemple d'autres enseignes telles que Marca Mode, C&A Pays-Bas et Vendex KBB, qui ont déjà conclu un règlement à l'amiable avec Adidas.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Benetton retourne à ses racines

30/11/2017

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Back to top