Adidas prévoit une reprise en 2021

Adidas prévoit une reprise en 2021
2p2play / Shutterstock.com

Le panorama s’éclaircit à nouveau pour Adidas : au dernier trimestre 2020, la marque d’articles de sport a enregistré une légère croissance. Pour l'année en cours, le groupe allemand prévoit même une forte reprise, renforcée par un plan quinquennal ambitieux.

 

 

Retour de la croissance à deux chiffres en 2021

Lors du dernier quatrième trimestre, Adidas a réalisé un chiffre d’affaires de 5,55 milliards d’euros, soit une augmentation de 1% hors effets de taux de change. Les analystes avaient tablé sur un chiffre d'affaires de seulement 5,47 milliards d'euros, rapporte MarketWatch. Tous les marchés, à l'exception du marché européen en raison du maintien des confinements, ont enregistré une croissance. Le résultat d’exploitation est descendu de 245 à 225 millions d’euros durant le trimestre. La marge opérationnelle est restée plus ou moins stable, 4,1%.


Sur l'ensemble de l'année, le bénéfice net a chuté de 78%, descendant à 432 millions d'euros, tandis que le chiffre d’affaires a perdu 16% pour descendre à 19,8 milliards d'euros. Le commerce électronique a généré 20% de ce montant, soit une hausse de 53% pour dépasser les 4 milliards d'euros. Le navire amiral d'Adidas a vu ses ventes chuter de 13%, tandis que le chiffre d’affaires de Reebok a reculé de 16%. 


C’est pourtant avec optimisme que le groupe sportif regarde vers l’avenir. Le groupe s’est séparé de Reebok au premier trimestre et la marque principale Adidas prévoit une augmentation du chiffre d’affaires sur tous ses marchés en 2021, avec la Chine, l'Amérique latine et l'Asie-Pacifique en tête. Le chiffre d’affaires global devrait augmenter de 15 à 20%, un objectif plutôt ambitieux.  La marge opérationnelle atteindrait 9 à 10%, avec un bénéfice net compris entre 1,25 et 1,45 milliard d'euros.

 

Plan quinquennal « Own the Game »

Adidas annonce également un nouveau plan quinquennal : sous le slogan « Own the Game », le groupe vise une augmentation annuelle de son chiffre d’affaires de 10% jusqu'en 2025. Le fabricant allemand de vêtements de sport entend également doubler ses ventes en ligne et utiliser deux fois plus de matériaux durables. Les bénéfices devraient ainsi augmenter de 18% par an. 


Les ventes directes aux consommateurs doivent y contribuer : les activités directes aux consommateurs doivent alimenter 80% de l’augmentation des revenus, et environ la moitié du chiffre d’affaires global d'ici 2025. Le PDG, Rorsted, veut également se concentrer davantage sur l'innovation, les articles pour femmes et la durabilité. Dans cinq ans, neuf articles sur dix doivent être durables d'une façon ou d'une autre.