A.S. Adventure cherche une solution à ses problèmes financiers

A.S. Adventure cherche une solution à ses problèmes financiers
A.S. Adventure (Facebook)

A.S. Adventure négocie un rééchelonnement de la dette avec ses banques créancières. La chaîne d’articles outdoor traine une lourde dette et sa situation s’est encore détériorée avec la crise du coronavirus.

 

Forte baisse du chiffre d'affaires

Pour l’ensemble de l’année 2020, le directeur financier, Kris Horrevorst, prévoit une baisse du chiffre d'affaires d'environ 25%. La chaîne de magasins a jusqu’à présent réalisé un chiffre d'affaires de 360 millions d'euros et un bénéfice brut d'exploitation récurrent de 11 millions d'euros. En 2019, le chiffre d’affaires était de 600 millions d’euros et le REBITDA de 41 millions d’euros.

 

Le problème majeur de A.S. Adventure reste cependant la montagne de dettes accumulées par le passé, en grande partie constituée lors de son rachat par le fonds d'investissement PAI. À la fin de l'année dernière, les dettes bancaires s'élevaient à 258 millions d'euros, soit près de 6,5 fois le bénéfice brut d'exploitation. La société est toujours parvenue à payer les intérêts, mais elle a cependant manqué à ses obligations financières à plusieurs reprises, rapporte De Tijd. L'année dernière, le propriétaire PAI a à nouveau injecté 15 millions d'euros dans la chaîne d’articles outdoor.

 

Une entreprise rentable

Pour sortir de cette spirale infernale, A.S.  Adventure a engagé des négociations avec ses créanciers et PAI. Un rééchelonnement de la dette est envisageable, mais la direction ne souhaite pas donner de détails sur les mesures possibles. Une autre option serait une nouvelle injection de capital par PAI. « Je suis certain qu'il interviendra si nécessaire. Nous sommes une entreprise rentable », déclare le PDG, Frédéric Hufkens. À terme, l'entreprise veut réduire sa dette nette à moins de 4 fois l'EBITDA.

 

Pour surmonter les répercussions du premier confinement, A.S Adventure a pris toute une série de mesures. L’entreprise a notamment limité ses investissements et renégocié de nombreux loyers. « Ces mesures nous ont déjà permis de passer le premier confinement sans problème de liquidités », déclare Horrevorst. A.S. Adventure compte 195 magasins au Benelux, en France et au Royaume-Uni.