Après Gap et Banana Republic, Old Navy aussi décroche

Après Gap et Banana Republic, Old Navy aussi décroche

Le déclin du géant américain de la mode Gap Inc. se poursuit : en décembre, même Old Navy, depuis longtemps le bastion du groupe, a vu chuter ses ventes. A la bourse l’action a plongé et a enregistré sa plus forte baisse en quatre ans.

Chiffre d’affaires consolidé en baisse de 3%

Au mois de décembre (5 semaines) Gap Inc. a vendu pour 2,01 milliards de dollars (environ 1,84 milliard d’euros) de vêtements et accessoires, contre 2,10 milliards de dollars au cours du même mois en 2014. A taux de change constants il s’agit d’une baisse du chiffre d’affaires de 3%.


Le chiffre d’affaires des filiales Gap (-2% , contre +5% en décembre 2014) et Banana Republic (-9% par rapport au statu quo de l’an dernier) est en recul depuis plusieurs mois, mais cette fois Old Navy est dans le même bain: pour le deuxième mois consécutif le chiffre d’affaires de la chaîne affiche un recul, cette fois de -7% sur base comparable, alors que les analystes prévoyaient que la baisse se limiterait à -0,3%. Old Navy est donc bien loin des +8% enregistrés au mois de décembre 2014.


Old Navy, dont le patron Stefan Larsson a quitté l’entreprise l’an dernier pour rejoindre Ralph Lauren Corp., ne semble donc plus en mesure de compenser les moindres performances des autres filiales du groupe Gap Inc. Cette situation n’a pas manqué d’inquiéter les investisseurs : après l’annonce des résultats, l’action a plongé de 14%, la plus forte baisse depuis mai 2011, alors que l’action avait déjà perdu 41% de sa valeur en 2015.


Dans un bref communiqué le CEO Art Peck dit s’attendre à une amélioration le trimestre prochain pour Gap et Banana Republic.

 

Tags: