Après la faillite, American Apparel voit l'avenir en rose

Après la faillite, American Apparel voit l'avenir en rose

L’entreprise de mode américaine American Apparel espère que la faillite de l’entreprise signifie le début d’un avenir prometteur.  Elle espère renouer avec les bénéfices d’ici 2018, et ce pour la première fois depuis 2009.

 

Sauvegarder les contrats

En 2020, la chaîne espère même enregistrer un bénéfice net de 23,7 millions de dollars (20 millions d’euros), plus que durant l’année record de 2007.  Elle tient compte des problèmes persistants avec le fondateur et l’ex-CEO Dov Charney qui réclame encore d’importantes indemnités, ce qui serait un sérieux coup de frein pour les résultats d’American Apparel.

 

American Apparel souhaite également conserver ses relations avec les fournisseurs actuels et les bailleurs.  Déclarer la société en faillite n’avait pas pour objectif d’interrompre les contrats, mais bien de faire baisser la pression des intérêts élevés qui étouffait l’entreprise.

 
Avant la faillite, la dette d’American Apparel s’élevait à 145 millions de dollars (130 millions d’euros).  Les créanciers recevront à peine un million de dollars (900.000 euros) à redistribuer entre eux.

Tags: