Bel&Bo s’affilie à la Fair Wear Foundation

Bel&Bo s’affilie à la Fair Wear Foundation

La chaîne de mode belge Bel&Bo s’est officiellement affiliée à la Fair Wear Foundation, une association qui œuvre pour de meilleures conditions de travail dans l’industrie de la confection.

« Equitable et durable »

« Cette affiliation est le résultat d’un processus de plusieurs années », déclare Lode Benoit, directeur général de l’entreprise chapeautant Bel&Bo. « L’entreprenariat équitable et durable fait partie des valeurs intrinsèques de notre entreprise. Il va de soi que nous appliquions ces valeurs à tous ceux qui sont impliqués dans la production de nos vêtements. »


« Certes nous voulons être économiquement rentables, mais pas sur le dos des plus faibles de la société », poursuit Lode Benoit. « Nous visons un partenariat durable  avec nos fournisseurs et un système transparent, où chaque maillon de la production est traçable. Etant donné que nous voulons une évaluation objective de nos efforts, nous avons toujours demandé à participer aux enquêtes de la Campagne Vêtements Propres. »


« Nous avions déjà obtenu des rapports encourageants et aujourd’hui nous souhaitons aller encore plus loin dans notre démarche en adaptant entièrement notre code de conduite aux exigences de FWF et en nous engageant officiellement par notre affiliation. Non pas parce que nous y sommes contraints, mais parce que cela correspond à notre déontologie. »

 

« Un engagement permanent »  

« L’affiliation à FWF est plus qu’une simple adhésion », explique Lotte Schuurman de Fair Wear Foundation, une association regroupant à la fois des ONG, des syndicats et des entreprises. La fondation FWF a élaboré un code de conduite, basé sur les normes de l’International Labour Organisation et dispose d’une méthode de monitoring et de vérification afin de s’assurer de l’application du code de conduite et d’améliorer les conditions de travail.


Schuurman : « Il est important que les membres FWF dégagent les moyens financiers et le temps nécessaires pour réaliser leurs objectifs. Non pas occasionnellement, mais durant toute la durée de leur adhésion. »


Bel&Bo, anciennement Promo Fashion, compte 85 magasins en Belgique (dont 65 en Flandre) et emploie 450 personnes.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Benetton retourne à ses racines

30/11/2017

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Back to top