Benetton retourne à ses racines

Benetton retourne à ses racines
Benetton

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Péché capital

Depuis sa retraite en 2008, Luciano Benetton a vu sombrer l’entreprise fondée par sa famille  en 1965 et connue dans le monde entier pour sa communication d’avant-garde et provocatrice. Dans un long entretien avec le quotidien italien La Repubblica, l’octogénaire exprime sa colère face à la détérioration rapide du chiffre d’affaires, qui est passé de 155 millions d’euros d’actifs en 2008 à 81 millions de passif en 2016.

 

United Colors a perdu ses couleurs, affirme-t-il : « Le message de l’intégration qui a fait le succès de la marque a été perdu en faveur d’une atmosphère sombre et triste dans nos magasins. » Selon lui, le péché le plus grave a été d’arrêter la fabrication des pulls Benetton emblématiques, une décision qu’il qualifie d’incompréhensible : « C’est comme si mes successeurs l’avaient fait exprès ».

 

Redresser la société

Marco Airoldi, à la tête de Benetton Fashion Company  depuis 2014, a quitté l'entreprise au mois de mai dernier. Depuis la retraite de Luciano Benetton la gestion de l'entreprise n'a pas été très stable : elle a d'abord été confiée à son fils Alessandro, qui était vice-président depuis six ans, et ensuite à des managers extérieurs à la famille.

 

Le père Benetton n’est pas le seul à retourner sur le terrain : sa sœur Giuliana, âgée de 80 ans, a recommencé à faire des pulls et l'illustre photographe Oliviero Toscani reprendra la thématique de l’intégration.  « Nous sommes en train de préparer un produit nouveau, nous rénovons les magasins, nous étudions les couleurs, nous nous réorganisons », a précisé M. Benetton.

 

Concernant le nombre de salariés de Benetton, qui est passé de 9.766 en 2008 à 7.328 aujourd’hui, il précise : « nous donnerons une chance à tous, mais nous devons alléger l’entreprise. »

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Hunkemöller élu ‘Retailer européen de l’année’

14/12/2017

L’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller a été couronnée  ‘Retailer of the Year Europe  2017-2018’.  Il s’agit de la troisième édition de ce concours organisé par Q&A, qui élit également le Retailer de l’année en Belgique et aux Pays-Bas.

Forte croissance pour Inditex qui fait ses adieux à son fondateur Amancio Ortega

14/12/2017

Durant les 3 premiers trimestres de l’exercice 2017 le groupe de mode Inditex a vu son CA progresser de 10% à 17,96 milliards d’euros. Belles performances qui ont été quelque peu éclipsées par l’annonce du départ d’Amancio Ortega, fondateur d’Inditex.

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

12/12/2017

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Hema renoue enfin avec les bénéfices

07/12/2017

Hema peut s’estimer satisfait de ses résultats : après avoir déjà réduit sa perte nette durant les précédents trimestres, la chaîne néerlandaise est enfin parvenue à générer un bénéfice net au troisième trimestre.

Lourde perte pour Hudson’s Bay au 3ème trimestre

07/12/2017

Le troisième trimestre de 2017 s’est avéré décevant pour Hudson’s Bay : la chaîne de grands magasins canadienne a subi  une lourde perte une fois de plus et a vu son chiffre d’affaires reculer par rapport à l’an dernier.

Back to top