Bernard Arnault, patron de l’empire du luxe LVMH demande la double nationalité

Bernard Arnault, patron de l’empire du luxe LVMH demande la double nationalité

Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France et grand patron de l’empire du luxe Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH), souhaite s’installer en Belgique.  Raison supposée :  se soustraire à la nouvelle taxe sur les très hauts revenus que le président socialiste français, François Hollande, a l’intention d’instaurer.

Taxes sur les grosses fortunes

Arnault assure qu’il continuera à payer  ses impôts en France, bien que les analystes estiment que ses motivations à devenir Belge – largement commentées par les médias internationaux le weekend dernier – soient liées à l’intention du président français François Hollande de poursuivre  son projet de taxes sur les grandes fortunes. La nouvelle taxe de 75% s’appliquera sur les revenus supérieurs à 1 million d’euros par an et est ainsi l’impôt le plus élevé du monde occidental.


Double nationalité

Selon la loi belge, pour obtenir la nationalité belge, il faut pouvoir prouver au « moins trois ans de résidence en Belgique et des attaches véritables avec le Royaume ». Si la demande du milliardaire français est approuvée, il aura alors la double nationalité franco-belge et aura le choix du pays où il souhaite payer ses impôts sur le revenu.


Un cas similaire s’est produit avec  le chanteur  Johnny Hallyday de nationalité française, mais d’origine belge. Le rockeur sexagénaire, ayant une dette fiscale de 9 millions d’euros auprès du fisc français, avait  demandé  à obtenir la nationalité belge, son père Léon Smet étant Belge. Jusqu’à ce jour sa demande n’a toujours pas été acceptée.


Louis Vuitton Moët Hennessy  est la plus grande entreprise retail d’articles de luxe au monde.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Back to top