Bernard Arnault, patron de l’empire du luxe LVMH demande la double nationalité | RetailDetail

Bernard Arnault, patron de l’empire du luxe LVMH demande la double nationalité

Bernard Arnault, patron de l’empire du luxe LVMH demande la double nationalité

Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France et grand patron de l’empire du luxe Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH), souhaite s’installer en Belgique.  Raison supposée :  se soustraire à la nouvelle taxe sur les très hauts revenus que le président socialiste français, François Hollande, a l’intention d’instaurer.

Taxes sur les grosses fortunes

Arnault assure qu’il continuera à payer  ses impôts en France, bien que les analystes estiment que ses motivations à devenir Belge – largement commentées par les médias internationaux le weekend dernier – soient liées à l’intention du président français François Hollande de poursuivre  son projet de taxes sur les grandes fortunes. La nouvelle taxe de 75% s’appliquera sur les revenus supérieurs à 1 million d’euros par an et est ainsi l’impôt le plus élevé du monde occidental.


Double nationalité

Selon la loi belge, pour obtenir la nationalité belge, il faut pouvoir prouver au « moins trois ans de résidence en Belgique et des attaches véritables avec le Royaume ». Si la demande du milliardaire français est approuvée, il aura alors la double nationalité franco-belge et aura le choix du pays où il souhaite payer ses impôts sur le revenu.


Un cas similaire s’est produit avec  le chanteur  Johnny Hallyday de nationalité française, mais d’origine belge. Le rockeur sexagénaire, ayant une dette fiscale de 9 millions d’euros auprès du fisc français, avait  demandé  à obtenir la nationalité belge, son père Léon Smet étant Belge. Jusqu’à ce jour sa demande n’a toujours pas été acceptée.


Louis Vuitton Moët Hennessy  est la plus grande entreprise retail d’articles de luxe au monde.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.

La chaîne de mode française Naf Naf passe sous giron chinois

12/04/2018

Naf Naf, la chaîne mode française appartenant au groupe Vivarte, change de propriétaire. Un consortium chinois sous la direction du groupe de mode La Chapelle a mis 52 millions d'euros sur table pour l'acquisition de la marque française.

French Connection cède la marque Toast au groupe Bestseller

10/04/2018

Le retailer de mode britannique French Connection, connu pour son acronyme  FCUK, cède sa marque Toast au groupe danois Bestseller, qui détient notamment les labels Vero Moda et Jack & Jones.

Aldi gourou de la mode ? Aldi Süd vous inspire via sa nouvelle plate-forme lifestyle

09/04/2018

La chaîne discount Aldi Süd se dévoile comme véritable coach lifestyle par le lancement d’une nouvelle plate-forme d’inspiration, prodiguant des conseils de cuisine, de jardinage, voire même de mode.

L’enseigne de sneakers Size? débarque à Anvers

04/04/2018

En avril la chaîne de magasins Size?, spécialisée dans le streetwear et les sneakers, ouvrira sa première boutique belge au IJzerenwaag à Anvers. Size? se veut un conteur d’histoire et fait partie de JD Sports Fashion.